Close

Davido affirme avoir été victime d’une tentative de piratage

Ce dimanche, le musicien populaire nigérian, Davido, serait spécialement apparu sur twitter pour prévenir ses fans et dénoncer une tentative de piratage de son compte Twitter. Une annonce qui entrait dans la ligne d’actualité du piratage du compte d’un autre artiste nigérian, Naira Marley. Le rappeur avait vu le nom de son  compte et son identifiant changés, au grand dam de ses abonnés.

Davido est sur le qui-vive

Ce dimanche, la star nigériane, David Adeleke, alias Davido, publiait en substance sur Twitter : « Quelqu’un essaie de pirater mon Twitter, alors tout le monde devrait se méfier des tweets. S’il vous plaît ». Une annonce qui avait fait son effet, surtout après la semaine de buzz qu’avait eu le piratage du compte du rappeur nigérian, Naira Marley.

Lundi dernier, le compte du rappeur avait été piraté, avec selon des sources médiatiques, des modifications apportées au nom du compte,  au profil et à la biographie du rappeur. La photo de profil de Naria Marley avait été taguée avec un message écrit en turc, qui, disait «Bien que l’environnement soit virtuel, le crime est réel ». Mais selon des internautes, les pirates seraient basés au Danemark et seraient membres d’un groupe appelé «frosciety.com ».

Depuis le rappeur avait déclaré avoir pu récupérer son compte. Mais le mal avait été fait, les fans du rappeur ayant du mal désormais à faire confiance aux comptes “officiels” de l’artiste. Et ce serait cela peut-être que voulait éviter Davido, lui qui avait des millions d’abonnés sur son compte Twitter et presque autant sur son compte Instagram. Le fait est cependant qu’il n’en demeurait pas moins que l’annonce de la superstar nigériane était opportune, puisqu’elle entrait dans le « buzz » en cours.

Selon la police de sécurité de Twitter, Les comptes pouvaient se compromettre  en raison d’un mot de passe faible, de logiciels malveillants sur l’ordinateur hôte ou par l’utilisation d’un réseau internet compromis par des virus. De même était à proscrire, le fait de confier noms d’utilisateur et mots de passe à des applications ou sites Web tiers. En 2018, il y aurait eu environ 29,3 millions d’utilisateurs de réseaux sociaux au Nigéria, et ce chiffre était escompté atteindre 36,8 millions en 2023, avec Twitter se taillant 26,8% des taux de fréquentations.

lanouvelletribune.info


Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top