Close

Dettes liées au Coronavirus : Mélenchon applaudit la solution de Trump

Au plus fort de la crise induite par le coronavirus, la plupart des puissances industrielles et économiques avaient été touchées. En partant de la Chine aux USA, en passant par l’Union Européenne. Toutes cependant, n’avaient pas adopté la même stratégie de défense pour contrer les répercussions que pourrait avoir la pandémie sur leurs différentes économies. Mais pour Jean Luc Mélanchon, président d’un parti de gauche radicale en France, la stratégie apportée par les USA serait infiniment meilleure à celle proposée par le bloc des 27.

Une BCE dans sa « routine »

Ce 18 mars 2020, Le conseil des
gouverneurs des banques nationales réunis au sein de la BCE, décidait du nouveau programme d’achat d’urgence en cas de
pandémie (PEPP). Un programme « temporaire » qui consisterait en
l’ «achat d’actifs de titres des secteurs privé et public pour contrer les
risques graves pour le mécanisme de transmission de la politique monétaire et
les perspectives pour la zone euro posés par l’éclosion et la diffusion
croissante du coronavirus COVID-19
 ». Un programme avec une enveloppe
de 750 milliards d’euros et qui devrait s’étendre jusqu’en « fin
2020
 ».

Si cette disposition du bloc des
27, avait été saluée par nombres de gouvernements et notamment par l’administration
Macron en France, pour Mélenchon, fondateur
de la France Insoumise parti d’opposition,
cette disposition ne serait qu’un leurre destiné à permettre aux banques de maitriser
les inflations et de continuer garder le contrôle des marchés. Ce jeudi, Mélenchon publiait sur twitter : « La
BCE dans sa routine : donner de l’argent aux banques privées plutôt qu’aux
États pour la dépense publique. Avec l’espoir qu’elles prêtent aux gens. Le
mythe de la main invisible du marché continue ses ravages
 ».

Quand Mélenchon encense Trump

Pour l’homme Politique français, on pouvait facilement opposer les dispositions de la BCE aux dispositions prises par le président américain ; « Trump donne 1000 dollars par personnes aux USA » avait-il poursuivi dans le même tweet. Aux USA en effet, l’administration Trump en plus de fournir une aide financière majeure aux petites entreprises et des garanties de prêt à des secteurs tels que les compagnies aériennes et l’hôtellerie ; avait annoncé vouloir induire un « soulagement immédiat aux Américains ».

Selon le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, « Les Américains ont besoin d’argent liquide maintenant et le président veut obtenir de l’argent liquide maintenant. Et je veux dire maintenant – dans les deux prochaines semaines. (…) Nous envisageons d’envoyer immédiatement des chèques aux Américains ». Et il y aurait de fortes présomptions pour que le montant des chèques soit de 1000 USD.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top