Close

Elections aux USA : la Chine ciblée par une enquête du FBI

Après que le Pentagone ait accusé Huawei dans un rapport, d’espionnage au profit de Pékin, le directeur de la police fédérale US, Christopher Wray a encore estimé ce mardi que la Chine a « des préférences » pour la présidentielle de novembre prochain dans le pays. Pour cela, il a indiqué l’ouverture d’une nouvelle enquête de contre-espionnage impliquant Pékin « toutes les dix heures ».

« La campagne d’influence pernicieuse de la Chine vise nos politiques et nos positions 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an», a-t-il  déclaré lors d’une intervention au cercle de réflexion Hudson Institute à Washington. A l’en croire, il n’y a « pas de menace spécifique » concernant le vote du 3 novembre, lors duquel le président républicain Donald Trump fera face à son challenger démocrate Joe Biden. Toutefois, a-t-il reconnu, ces pressions « permanentes » ont « évidemment des implications pour les élections », indiquant sans plus de détails, que  les Chinois « ont sans aucun doute des préférences».

L’un des plus importants transferts de richesses de l’histoire humaine

Au cours de son intervention, il passé un long moment à décrire comment la Chine s’efforce inlassablement de s’approprier les secrets technologiques américains. « Sur dix ans, on a assisté à une hausse de 1300% des dossiers d’espionnage économique impliquant la Chine », a affirmé le chef de la FBI, en évoquant « l’un des plus importants transferts de richesses de l’histoire humaine».

En dehors de ces cas d’espionnage, il a également fait mention de plus de 1000 autres enquêtes liés à du vol de données personnelles, à des intrusions dans la recherche universitaire ou à des pressions sur des dissidents réfugiés aux USA. « On en est arrivé au point où le FBI ouvre une nouvelle enquête de contre-espionnage liée à la Chine toutes les dix heures », a-t-il déclaré. « En ce moment-même, la Chine travaille à compromettre (…) la recherche américaine sur le Covid-19», a ajouté Christopher Wray. Il a notifié en somme, que toutes ces actions engagées par Pékin, constituent « la plus grande menace à long-terme » pour la sécurité des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top