Close

Emir de Kano détrôné : Ses avocats contre-attaquent

Quelques jours après la décision des autorités locales de détrôner et de relever de ses fonctions l’émir de Kano, Muhammadu Sanusi II, ses avocats donnent de la voix. Ceux-ci, par le canal d’un communiqué ont demandé que soit remise en liberté l’autorité religieuse. Ils indiquent notamment que la décision des autorités locales à l’égard de l’émir est illégale et anticonstitutionnelle.

« Nous
appelons les autorités, en particulier l’inspecteur général, le directeur
général du département des services d’État et le procureur général de la
fédération et ministre de la justice à assurer la libération immédiate de Son
Excellence Muhammadu Sanusi II afin qu’il puisse retrouver sa famille »
, ont fait observer les avocats dans le
communiqué qu’ils ont rendu public.

Une décision “illégale et anticonstitutionnelle”

 Ils trouvent incompréhensible l’exil imposé à l’émir. Pour eux, le but ultime de cette décision est de causer un maximum de traumatismes et de détresse à l’homme. Aussi, ont-ils indiqué que cette option qui a été faite par les détracteurs de leur client est « illégale et anticonstitutionnelle ».

« La
pratique archaïque du bannissement des émirs déposés, une pratique coloniale
qui n’a aucun fondement dans la loi nigériane ou la constitution, nous laisse
totalement perplexes quant au recours à cette pratique dans le Nigeria actuel
par ses dirigeants politiques »
, ont-ils poursuivi.

Rappelons que l’émir de Kano, Muhammadu Sanusi II, a été évincé de son poste le lundi 9 mars dernier. Il est reproché à cette autorité religieuse appelée à l’état civil Sanusi Lamido Sanusi d’avoir « manqué de respect aux institutions » et d’avoir refusé de participer à des réunions « sans justification légale ».

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top