Close

En Afrique subsaharienne, «95 millions d’enfants n’ont pas d’état civil»

Classe au collège Jean Benoit à Yaoundé, le 1er juin 2020 (Photo d'illustration).
Classe au collège Jean Benoit à Yaoundé, le 1er juin 2020 (Photo d’illustration). AFP

On les appelle les « enfants fantômes ». En Afrique subsaharienne, 95 millions d’enfants qui n’ont aucun acte de naissance. Or, quand on n’a pas d’existence légale, on ne peut pas s’inscrire aux examens scolaires et aux concours administratifs. Pour lutter contre cette immense injustice, le Sénégalais Amadou Moustapha Ndiaye et le Camerounais Abdoulaye Harissou viennent de créer le Fonds urgence identité Afrique, qui fait appel aux donateurs. Le notaire honoraire Abdoulaye Harissou répond aux questions de RFI depuis le Cameroun.

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top