Close

En pleine crise sanitaire, Pyongyang poursuit inlassablement ses tests nucléaires

Actuellement, toute l’attention de la communauté internationale est portée sur la riposte contre le Coronavirus. Tous les pays du monde ont pris des mesures draconiennes pour stopper la propagation de la pandémie. Pour le moment, la Corée du Nord est l’un des rares pays au monde à ne pas avoir annoncé de cas de contamination sur son territoire. Cependant, selon les informations émanant de la Corée du Sud, son voisin nord-coréen est bel et bien touché par le Coronavirus.

Pour de nombreux experts, la péninsule nord-coréenne n’est pas prête à faire face à une pandémie de l’ampleur du Coronavirus vu son faible système de santé. C’est dans ce contexte de crise sanitaire mondiale que Pyongyang a effectué ce dimanche 29 mars, des tirs de missiles sur la côte est, en direction de la mer du Japon. Ça fait la quatrième fois en mars que la Corée du Nord procède à des tirs de missiles.

Rien n’arrête Kim Jong-Un

Dans un communiqué, de hauts responsables de l’Etat major sud-coréen ont indiqué ceci: “Une telle action militaire de la Corée du Nord est extrêmement inappropriée au moment où le monde entier a des difficultés en raison de la pandémie du Covid-19”. Les autorités militaires japonaises ont notifié que les tirs de missiles ne sont pas tombés dans les eaux japonaises.

En effectuant ces récents tirs de missiles, Kim Jong-Un veut montrer que malgré la crise sanitaire actuelle, son pays continue de fonctionner normalement. Depuis plusieurs mois maintenant, les relations entre les États-Unis et la Corée du Nord sont au point mort malgré le fait que Donald Trump et Kim Jong-Un se sont rencontrés à trois reprises. Ainsi, depuis le mois de Novembre, la Corée du Nord a procédé à des séries d’essais d’armements vu que les négociations avec Washington n’avancent pas.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top