Close

France: un footballeur suspendu pour avoir mordu le pénis d’un adversaire

Un footballeur suspendu pour cinq ans en France après avoir mordu le pénis de son adversaire lors d’un match (et sa victime obtient une interdiction de six mois)
  • Le joueur a mordu l’un de ses adversaires sous la ceinture lors d’un combat en novembre 2019
  • La victime a eu besoin d’environ 10 points de suture et a dû prendre quatre jours de congé
  • Le joueur amateur a été suspendu pour cinq ans d’une ligue locale

Le 17 novembre dernier, au terme de la rencontre entre le SC Terville et l’AS Sœtrich, clubs de départemental 2 du district de Moselle (1-1), une bagarre a éclaté entre deux joueurs. Un troisième joueur, de Terville, avait tenté de séparer les deux belligérants et s’était fait mordre le pénis par le joueur de Soetrich. Bilan : des points de suture et quatre jours d’ITT.

Selon Emmanuel Saling, du district de football de Mosellan , les événements ont eu lieu après le match, dans le parking du stade. Il y a eu une altercation, et les choses ont pris une grave tournure, ajoutant que le blâme était“ plus ou moins partagé ”.

Saling a également déclaré que, «l’affaire étant assez originale», le comité de discipline avait appelé un témoin expert avant de décider de suspendre le joueur de Soetrich pour cinq ans.

Après instruction, la commission de discipline du District Mosellan a rendu son verdict. L’auteur de la morsure a été suspendu cinq ans pour « acte de brutalité avec blessure dûment constatée par certificats médicaux hors rencontre envers adversaire sur le parking du stade ». Et l’affaire est toujours en attente d’une convocation au pénal.

Mais par contre, le club de la victime a aussi été été sanctionné de deux points de pénalité au classement : « Considérant que le club de Terville n’a pas répondu à ses obligations de sécurité … Considérant l’absence de réaction des dirigeants du club de Terville lors des altercations dans les vestiaires et sur le parking ».

Le joueur blessé de Terville a également été suspendu pour six mois pour sa participation au combat.

Les deux clubs ont été punis d’une amende de 200 euros “pour avoir manqué à leurs obligations en matière de sécurité” et “pour le manque de réaction des officiels du club lorsque le combat a éclaté”.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top