Close

Gabon: le maire de Libreville arrêté par les services de renseignement militaire

Publié le :

                Le maire de Libreville, Léandre Zué, est en garde à vue depuis vendredi 11 septembre. Il est gardé dans les locaux de la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire, plus connue sous l’appellation B2, les services de renseignement gabonais.
            </p><div readability="53.640350877193">

                                    <p><em>Avec notre correspondant à Libreville</em>, <strong>Yves-Laurent Goma</strong>

L’étau se resserrait depuis quelques jours sur Léandre Zué, maire de Libreville. Plusieurs cadres de la mairie étaient convoqués par petit groupe ou individuellement dans les locaux de la « contre-ingérence » ou B2. Finalement, le maire n’y a pas échappé. Vendredi il s’est présenté au B2 pour une affaire le concernant. Après une longue audition, il a été placé en garde à vue.

Les Librevillois n’ont aucune information officielle sur la situation de leur maire. Pas même sa famille ni ses collaborateurs. « Il a été gardé à vue pour nécessité d’enquête », a confié une source judiciaire. Léandre Zué, 63 ans et cadre du parti au pouvoir, serait poursuivi pour détournement des fonds publics et mauvaise gestion.

La semaine prochaine, l’homme qui dirige la maire de Libreville depuis 19 mois, sera présenté devant le procureur de la République qui pourrait le relaxer ou le placer sous mandat de dépôt à la prison centrale.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top