Close

galerie Centrafrique-Diplomatie: Bangui veut le renforcement des capacités opérationnelles de la Minusca contraindre les groupes armés à la paix

Mme Sylvie Baïpo Témon, ministre des Affaires étrangères de la RCA

Le Conseil de sécurité de l’ONU tenu par visioconférence le 22 juin 2020 a été l’occasion pour les autorités centrafricaines représentées par Sylvie Baïpo Témon, ministre des Affaires étrangères, de plaider avec les autres Etats le renforcement des capacités opérationnelles de la Minusca et pour la levée totale de l’embargo sur les armes à destination du pays.

Les autorités centrafricaines souhaitent le renforcement des capacités de la Minusca afin de contraindre les groupes armés récalcitrants à respecter leurs engagements dans le cadre de l’accord de paix conclu le 6 février 2019 avec le gouvernement central. Selon la cheffe de la diplomatie centrafricaine, Sylvie Baïpo Témon qui a participé partiellement à cette réunion, une autre demande a été aussi formulée pour la levée de l’embargo sur les armes à destination de la République centrafricaine.

Même si les efforts des autorités nationales sont salués par le Conseil de sécurité, il n’en demeure pas moins que les agissements des groupes armés inquiètent aussi à un haut niveau.

« De manière unanime, les différents Etats membres ont félicité les efforts des autorités centrafricaines et la volonté de rester dans le dialogue constructif et la réconciliation en République Centrafricaine. Ils ont en outre condamné les violences et les violations de l’accord par certains groupes armés » a indiqué Sylvie Baïpo Témon, ministre des Affaires étrangères.

Les forces armées centrafricaines sont affectées par les conséquences de l’embargo sur les armes à destination de la République centrafricaine. Quoi que ce pays ait bénéficié de l’exemption ayant permis à la Russie de doter l’armée nationale des armes en août 2019, sa capacité opérationnelle demeure très faible pour sécuriser l’ensemble du territoire.

Devant la montée en puissance des forces armées centrafricaines suite aux multiples formations assurées par la mission de l’Union européenne, EUTM et la Russie, le besoin est d’autant plus pressant pour ces forces qui font face à des défis sécuritaires dans plusieurs régions du pays. La ministre des Affaires étrangères se réjouit de ce que certains Etats ont pris la parole pour faire entendre les positions portées par la République centrafricaine.

Mme Baïpo Témon a souligné l’apport de la fédération de la Russie dans cette lutte centrafricaine à obtenir auprès du Conseil de sécurité de l’Onu, la levée totale de l’embargo sur les armes.

 » La fédération de la Russie a pris le pas pour appuyer le plaidoyer de la RCA concernant la levée de l’embargo en stipulant que compte tenu de la situation sur le terrain, il ne faut tergiverser sur la levée totale de l’embargo » a-t-elle ajouté.

L’enjeu de cette réunion est de taille et intervient au moment où les groupes armés s’activent dans les violations de l’accord de paix en s’attaquant à la patrouille mixte Faca-Minusca.

RNL

Afrique News info

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top