Close

galerie Centrafrique: le 3R demande un cessez-le-feu pour dialoguer

Sidiki Abbas entouré de ses hommes dans la localité de Besson, juin 2019

Près d’un mois après le lancement de l’opération militaire conjointe Minusca-Faca contre les positions de 3R, le groupe armé demande un cessez-le-feu. Demande formulée dans un communiqué publié le 8 juillet. Le 3R annonce par la même occasion, la cessation des hostilités.

Dans le communiqué signé de son chef, Sidiki Abbas, le 3R en conflit depuis plusieurs semaines avec Bangui, annonce son intention de cesser toutes violences contre les populations civiles. Pour se dédouaner de certains faits dont ils se serait rendu coupable, le groupe armé parle de machination et rejette la responsabilité de certaines attaques contre des civils et des forces armées sur des coupeurs de route.

Face à l’assaut d’un contingent de la Minusca sur les positions de 3R à Besson dans la Nana Mambéré, Sidiki Abbas et son mouvement demandent un cessez-le-feu.

« Le mouvement 3R exhorte la Minusca de demander à son contingent Rwandais de stopper l’offensive sur la ville de Besson en attendant la normalisation de la situation » écrit le 3R dans son communiqué.

« Le mouvement 3R par la voix de son président annonce la cessation des hostilités et invite les garants et facilitateurs à faciliter le dialogue avec le gouvernement pour des solutions idoines dans l’intérêt général », ajoute le groupe armé, montrant sa disponibilité à revenir dans l’accord de paix du 6 février 2019 qu’il a dénoncé début juin 2020.

Ce retour en arrière intervient dans un contexte de pression militaire sur le mouvement 3R, accusé d’attaques contre la base des USMS à Bouar le 09 juin dernier et contre une patrouille des Faca, le 21 juin à Besson.

RNL

Afrique News info

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top