Close

galerie Centrafrique : le 4 décembre 1977, le sacre napoléonien de Bokassa 1er

Aujourd’hui je voudrais vous parler du 4 décembre 1977. C’est un dimanche ensoleillé. Il faut dire que nous sommes à Bangui en Centrafrique. Ce jour-là, Jean-Bedel Bokassa, se prend pour Napoléon Bonaparte et se sacre lui-même Empereur sous le nom de Bokassa 1er. 

Cet ancien officier de l’armée française a pris le pouvoir par un Coup d’Etat en janvier 1966. Il s’est déjà auto-proclamé Président à vie, puis Maréchal, mais ça ne suffit pas à cet autocrate violent. Quelques mois avant, il décrit son futur couronnement, qu’il veut grandiose, à l’Ambassadeur de France. 

Robert Picquet raconte cet entretien privé dans une dépêche envoyée le 27 octobre 1977 à Louis de Guiringaud, le ministre français des Affaires Etrangères. Alors que cet Empire Centrafricain est sans le sou, on nage dans la démesure et la mégalomanie la plus complète. 

Le trône sera fait par Olivier Brice, un sculpteur français rencontré à l’époque par Michel Cohen-Solal pour RTL. Les chaussures, elles, sont signées Berlutti. En l’honneur du nouvel Empereur, on les appelle des Bokassins. 

Il faut prévoir un avion Transall pour transporter le carrosse et ses chevaux blancs venus de Normandie pour le tirer »

Afrique News info

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top