Close

Jacob Blake : deux morts par balles durant la troisième nuit de protestations dans le Wisconsin

Deux personnes ont été tuées et une autre blessée au cours d’une troisième nuit d’affrontements entre police et manifestants dans la ville américaine de Kenosha, après que la police ait tiré sur un homme noir.

La police a déclaré que trois personnes avaient été abattues, mais n’a donné aucun détail sur leur identité.

Les médias locaux avaient déjà rapporté que les violences aurait été provoquées par un conflit entre des manifestants et des hommes armés qui gardaient une station-service.

Des troubles ont éclaté après que Jacob Blake ait été blessé par balle par la police dimanche.

Des images vidéo montrent que le jeune homme de 29 ans a été touché à plusieurs reprises alors qu’il se penchait à l’intérieur d’une voiture. Paralysé à partir de la taille, ses avocats ont déclaré qu’il faudrait « un miracle » pour qu’il puisse marcher à nouveau.

Depuis, les gens ont défié le couvre-feu décrété dans la ville pour se joindre aux manifestations, qui ont parfois tourné à la violence.

Dans sa déclaration, la police de Kenosha a indiqué que les fonctionnaires ont répondu aux « rapports faisant état de coups de feu et de multiples victimes » dans la ville vers 23:45 mardi (04:45 mercredi GMT).

« Les tirs ont fait deux morts et une troisième victime a été transportée à l’hôpital avec des blessures graves mais non mortelles », selon la déclaration.

La police ajoute que l’identité des victimes était encore en cours de vérification et qu’aucun autre détail ne serait donné pour le moment. Une enquête a été ouverte.

Le shérif du comté de Kenosha, David Beth, a déclaré précédemment au New York Times qu’une enquête sur les fusillades se concentrerait sur un groupe d’hommes armés de fusils à l’extérieur d’une station-service.

Protesters hold up make-shift shields during unrest in Kenosha
Image captionKenosha dans le Wisconsin est marqué par des manifestations depuis l’incident

Des images partagées en ligne montrent un homme avec un fusil poursuivi par une foule avant qu’il ne tombe à terre et semble leur tirer plusieurs balles. D’autres vidéos montrent des civils armés, dont beaucoup sont en tenue militaire, se rassemblant à l’extérieur d’entreprises qu’ils disent protéger.

Les images montrent également des gens courant dans les rues alors que des coups de feu retentissent, et des hommes blessés gisant au sol.

Le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, annonce mardi qu’il enverra davantage de troupes de la Garde nationale dans la ville.

Les médias ont cité le chef d’état-major de la Maison Blanche, Mark Meadows, qui a déclaré que M. Evers avait refusé une offre de soutien fédéral.

Les responsables de l’administration de M. Evers ont déclaré que l’offre était destinée à soutenir le département de la sécurité intérieure et qu’elle avait été refusée parce que d’autres membres de la Garde nationale étaient déjà en route.

A écouter :

Le philosophe et écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop réagit à l’affaire George Floyd

Comment se sont déroulées les manifestations ?

Dans les heures qui ont suivi les tirs sur M. Blake dimanche, des centaines de personnes avaient marché sur le quartier général de la police de Kenosha. Des voitures ont ensuite été incendiées, et la police a exhorté les entreprises ouvertes 24 heures sur 24 à envisager de fermer en raison des « nombreux » appels concernant des vols à main armée et des coups de feu. Un couvre-feu nocturne a été imposé.

Le lundi, le gouverneur Evers a appelé la Garde nationale pour aider la police locale. Les forces ont utilisé des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des bombes fumigènes, ont déclaré les manifestants. Certains manifestants ont été vus attaquant des voitures et des biens avec des battes de baseball, indique Reuters.

Mardi, des centaines de manifestants ont défilé dans la ville. Un petit groupe a lancé des feux d’artifice et des bouteilles d’eau sur la police, qui a répondu avec des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes.

Riot police stand guard during a protest in Kenosha on 25 August

Dans un message posté sur Twitter, la police a exhorté les habitants de Kenosha, une ville d’environ 100 000 habitants située sur la rive sud-ouest du lac Michigan, à « ne pas rester dans la rue ».

Des bâtiments et des voitures ont été brûlés.

L’état d’urgence a également été déclaré dans le Wisconsin.

Les protestations se sont également étendues à un certain nombre d’autres villes, dont Portland (Oregon) et Minneapolis (Minnesota), où l’assassinat par la police de George Floyd, un Noir non armé, en mai, a déclenché une vague de manifestations Black Lives Matter aux États-Unis et dans le monde entier.

Quelles sont les dernières nouvelles de Jacob Blake ?

L’avocat Ben Crump rapporte que les médecins disent que M. Blake avait été paralysé par la fusillade.

« Sa famille croit aux miracles, mais le diagnostic médical actuel est qu’il est paralysé et, parce que ces balles ont sectionné sa moelle épinière et brisé certaines de ses vertèbres, il faudra un miracle pour que Jacob Blake Jr puisse à nouveau marcher », dit-il.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top