Close

La chanteuse Pink annonce avoir eu le Covid-19 et dénonce «une farce absolue» du gouvernement

https://cdnfr5.img.sputniknews.com/img/104188/40/1041884030_0:121:2061:1281_1199x675_80_0_0_9862ee618f5bd5868e222de8390e7c66.jpg

Sputnik France

https://cdnfr6.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/international/202004041043475721-la-chanteuse-pink-annonce-avoir-eu-le-covid-19-et-denonce-une-farce-absolue-du-gouvernement/

Détentrice de plusieurs Grammy, la chanteuse Pink a confirmé avoir été testée positive au coronavirus il y a deux semaines. Elle en a guéri et dénonce l’«échec» du gouvernement américain qui ne rend pas le dépistage accessible à tous à travers le pays, lequel reste le plus touché au monde par la pandémie.

Dans un message publié sur Twitter, la célèbre chanteuse américaine Pink a annoncé qu’il y a deux semaines elle et son fils de trois ans avaient présenté des symptômes du Covid-19.

Elle avait pu accéder aux tests de dépistage grâce à un médecin de soins de santé primaires. Le test effectué aussitôt avait montré qu’elle était contaminée.

À ce moment elle se trouvait déjà en confinement avec sa famille, ce qu’elle a continué à faire. Un nouveau test fait il y a quelques jours a montré que la chanteuse avait guéri.

«C’est une farce absolue et un échec de notre gouvernement de ne pas rendre le dépistage plus accessible», a-t-elle estimé. «Cette maladie est grave et réelle. Les gens doivent savoir que la maladie affecte les jeunes et les vieux, en bonne et en mauvaise santé, les riches et les pauvres, et nous devons rendre les tests gratuits et plus largement accessibles.»

Elle a également appelé ses abonnés à rester chez eux.

Pink a annoncé la donation de 1.000.000 dollars au Temple University Hospital de Philadelphie et à la Fondation COVID-19 Crisis Fund de Los Angeles pour soutenir les soignants.

Point sur la situation aux États-Unis

Les États-Unis restent le pays le plus affecté par la pandémie et dénombrent plus de 270.000 infectés, dont plus de 7.000 décès, selon le récent bilan communiqué par l’Université John Hopkins.

Avec: Sputnik

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top