Close

La Cour criminelle condamne Maurice Mbakoutou à 20 ans des travaux forcés

L’audience de la Cour criminelle dirigée par le magistrat Jacques Ouakara a condamné en répression, jeudi 19 décembre 2019 à Bangui, à la peine de 20 ans des travaux forcés, le présumé Maurice Mbakoutou, poursuivi pour viol et administration de substance psychotrope sur une mineure de 13 ans, a constaté l’Agence Centrafrique Presse.

Sur la question de culpabilité et de l’application de la peine, la Cour a déclaré l’inculpé Mbakoutou coupable des faits qui lui sont reprochés, lesquels faits sont prévus et punis par le code pénal centrafricain.

En ce qui concerne les intérêts civils, Jacques Ouakara a indiqué qu’en sa constitution de partie civile, la Cour a condamné Maurice Mbakoutou à verser au père biologique de la mineure, Sylvain Marandi, la somme de cinq millions de F.CFA à titre de dommage intérêt.

Selon le président de l’audience criminelle, la Cour fait interdiction au prophète Maurice Mbakoutou d’exercer toute fonction religieuse pour une période de 20 ans, suivant l’article 24 du code pénal.

Dans son réquisitoire, le procureur général, le magistrat Ghislain Gresenguet a avancé la peine des travaux forcés à perpétuité et les avocats de la partie civile ont demandé à l’accusé de verser à Sylvain Marandi la somme de 20 millions de FCFA pour le dommage intérêt.

La défense de l’accusé, composée des avocats Dimy Bagaza et Sylvaim Tabangué, qui ont plaidé non coupable leur client commun, tout en demandant l’acquittement du prophète car il n’y a pas des preuves.

Selon maître Tabangué, la défense n’est pas satisfaite de la décision rendue par la Cour. Etant informé par la Cour, leur client a trois jours pour se pourvoir en cassation, donc il est nécessaire que la défense en fasse.

Il convient de rappeler que les faits se sont déroulés au quartier Ouango dans le 7ème arrondissement de Bangui, dans la nuit du 8 juillet 2018, où le prophète de l’Eglise Evangélique l’homme Temple de Dieu, Maurice Mbakoutou, a commis cet acte de viol sur une mineure de 13 ans.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top