Close

La Turquie poursuit son offensive diplomatique en Afrique

Publié le :

                Son ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a atterri mercredi 9 septembre au Mali pour une visite de trois jours dans l’ouest du continent, qui le mènera aussi en Guinée-Bissau et au Sénégal. En quête d’influence et de coopération économique, les officiels turcs multiplient ces derniers mois les voyages en Afrique, notamment en Afrique francophone.
            </p><div readability="56.880704041721">

                                    <p><em>Avec notre correspondante à Istanbul,</em>  <strong>Anne Andlauer</strong>

Le chef de la diplomatie turque a entamé à Bamako son marathon diplomatique en Afrique occidentale. Mevlüt Cavusoglu a d’abord rencontré le représentant des Nations unies au Mali, Mahamat Saleh Annadif, pour discuter, entre autres, du processus de transition politique dans ce pays. Son programme prévoyait aussi une rencontre avec des membres de la junte qui a pris le pouvoir le 18 août et avec des représentants de la Cédéao.

Le ministre turc s’est aussi entretenu avec Pierre Buyoya, Haut Représentant de l’Union africaine pour le Mali, auquel il a rappelé le souhait d’Ankara d’organiser l’année prochaine un troisième sommet de partenariat Turquie-Union africaine. Ces jeudi et vendredi, Mevlüt Cavusoglu sera en Guinée-Bissau et au Sénégal, où il sera surtout question de coopération économique.

Il y a deux mois, le chef de la diplomatie turque était en visite au Togo, au Niger et en Guinée équatoriale. En début d’année, le président turc Erdogan s’était rendu en Algérie, au Sénégal et en Gambie. La multiplication de ces tournées africaines, notamment en Afrique de l’ouest, dans des pays francophones, ne passe pas inaperçue dans le contexte de tensions croissantes entre la Turquie et la France.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top