Close

La Turquie très discrète après l’annonce d’un cessez-le-feu en Libye

Publié le :

Les autorités rivales en Libye ont annoncé séparément le 21 août la cessation des hostilités et l’organisation prochaine d’élections dans le pays meurtri par des années de conflits. Une initiative saluée par l’ONU, l’UE et plusieurs pays arabes et occidentaux. Un pays s’est pourtant distingué par son absence de réaction : la Turquie, soutien du gouvernement de Tripoli dans sa guerre contre les forces du maréchal Khalifa Haftar.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

La discrétion des autorités turques après l’annonce du cessez-le-feu en Libye étonne d’autant plus qu’Ankara est partie prenante au conflit en tant que principal soutien politique et militaire du Gouvernement d’union nationale basé à Tripoli (GNA).

Dans son communiqué ordonnant l’arrêt des combats, le chef du GNA Fayez al-Sarraj énonce plusieurs demandes, dont la création de zones démilitarisées à Syrte et Joufra, actuellement sous le contrôle des forces de Khalifa Haftar. Leur retrait de ces régions est effectivement perçu à Ankara comme la condition sine qua non d’un cessez-le-feu durable.

À lire aussi : Libye: annonce d’un cessez-le-feu entre les deux autorités rivales

L’échec de précédents accords entre les deux parties incite sans doute la Turquie à soutenir avec prudence cette nouvelle annonce. Le ministre de l’Intérieur du GNA, Fathi Bashagha, a toutefois affirmé que ce cessez-le-feu n’aurait jamais pu voir le jour sans l’appui de la Turquie. Il a également salué les efforts du Qatar, de l’Égypte et des États-Unis.

En Turquie, certains observateurs appellent aussi à la prudence face à un accord qu’ils soupçonnent d’avoir été piloté par Washington. Ils s’inquiètent notamment de ses conséquences sur les intérêts de la Turquie en Méditerranée orientale, où Ankara se prévaut d’un accord maritime avec Tripoli pour mener des recherches d’hydrocarbures.

À lire aussi : L’Égypte se félicite du cessez-le-feu en Libye entre les deux autorités rivales

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top