Close

«Le peuple ivoirien ne peut pas se soumettre à des décisions antidémocratiques»

Albert Toikeusse Mabri.
Albert Toikeusse Mabri. AFP/Issouf Sanogo

La quasi-totalité des responsables de l’opposition ivoirienne s’est retrouvée dimanche au siège du PDCI à Abidjan. Ensemble, ils ont souhaité délivrer un message commun : le refus de la candidature d’Alassane Outtara à un troisième mandat, qu’ils jugent contraire à la Constitution. Les partis d’opposition ont également demandé les dissolutions de la Commission électorale indépendante et du Conseil constitutionnel, deux institutions accusées d’être soumises à l’exécutif et susceptibles de favoriser le président sortant. L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Albert Toikeusse Mabri, ex-membre du RHDP et président de l’UDPCI, est sur RFI.

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top