Close

Liberia : George Weah promet de sévir contre les délinquants sexuels

Le Président libérien, George Weah, a déclaré le viol comme une « urgence nationale » dans le pays, après une récente augmentation des cas. Il a indiqué qu’il installerait un procureur spécial, pour viol, au Liberia, créerait un registre national des délinquants sexuels, tout en ordonnant de nouvelles mesures pour s’attaquer au problème.

La déclaration de George Weah intervient après que des milliers de Libériens ont protesté contre l’augmentation des cas de viol dans la capitale, Monrovia, le mois dernier, dans le but de mettre en évidence le taux alarmant d’agressions sexuelles dans le pays. Le vainqueur du Ballon d’or en 1995 a indiqué que le Liberia « était témoin de ce qui est en fait une épidémie de viol au sein de la pandémie, affectant principalement les enfants et les jeunes filles à travers le pays ». Le Président libérien, a également annoncé que le gouvernement mettra également en place un « groupe de travail de sécurité nationale » sur la violence sexuelle et sexiste.

La fréquence des viols dans ce pays éprouvé par les guerres, la pire épidémie d’Ebola de l’Histoire (2014-2016 au Liberia) est une préoccupation ancienne. Un rapport de 2016 de l’ONU faisait état de 803 affaires de viol l’année précédente, à travers ce pays de quatre millions et demi de d’habitants et dénonçait l’absence de sanctions contre les auteurs, des hommes adultes connus de leurs victimes, dans la grande majorité. Le rapport indique que seulement 2% des cas de violence sexuelle ont conduit à une condamnation par les tribunaux.

L’Organisation des Nations Unies attribuait ces chiffres en partie à « l’héritage d’impunité laissé par 14 années de guerre civile », de 1989 à 2003, qui avait fait plus de 250 000 victimes, au cours de laquelle le viol a servi d’arme de guerre. Le nombre de viols semble avoir explosé, cette année. La directrice de l’ONG Liberian Women Empowerment Network, Margaret Taylor, a déclaré, le mois dernier, que son ONG avait enregistré 600 cas de viol, entre juin et août, par exemple. « Cela représentait entre 80 et 100 cas en mai », a-t-elle indiqué.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top