Close

Libye: Aguila Saleh et Khalifa Haftar rencontrent le président égyptien al-Sissi au Caire

Publié le :

                Aguila Saleh, le chef du Parlement basé à Tobrouk et le maréchal Khalifa Haftar commandant de l’Armée nationale libyenne ont effectué une visite au Caire ce mercredi 23 septembre. Les deux responsables y ont rencontré le président égyptien al-Sissi. Le Caire œuvre à un rapprochement entre les deux personnalités influentes à l’est libyen, avant la reprise des discussions prévues dimanche 27 septembre au Maroc et le mois prochain à Genève.
            </p><div readability="57.649103139013">

                                    <p>Essayer de rapprocher les points de vue entre l’Armée nationale libyenne et le Parlement, dissiper les malentendus entre Khalifa Haftar et Aguila Saleh afin d’opérer un rapprochement et d’unir les positions des deux hommes sur certains dossiers, ce sont les objectifs de cette rencontre.

Depuis leurs pourparlers en juin dernier au Caire avec le président égyptien, c’est Aguila Saleh qui a été mis au-devant de la scène pour parler au nom du camp de l’est libyen. Le Caire veut inclure le maréchal Haftar dans la solution. Les dossiers de l’armée, des milices, du terrorisme et du pétrole étaient aussi sur la table des discussions.

Selon nos informations le Caire, tout comme Haftar, s’oppose catégoriquement à l’intégration des milices dans les forces régulières et demande leur dissolution totale. Elle va donc intégrer dans son initiative pour la paix un mécanisme pour désarmer les milices.

L’Egypte doit aussi y inclure l’accord sur le pétrole, signé la semaine dernière entre le camp Haftar et Ahmed Miitig, vice-président du Conseil présidentiel. L’accord stipule que l’argent généré par le secteur pétrolier soit reparti équitablement et contrôler par un comité indépendant non pas par la banque centrale. Il a été également question de mettre les terminaux pétroliers sous contrôle international.

La présidence égyptienne a, de son côté saisi l’occasion de cette réunion pour réitérer sa position sur les lignes rouges à Syrte et à Al-Joufra tout en appelant les libyens au dialogue.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top