Close

Libye: annonce d’un cessez-le-feu entre les deux autorités rivales

Publié le : Modifié le :

En Libye, cette annonce ce vendredi porteuse d’espoir : les deux autorités rivales dans le pays, le gouvernement d’Union nationale et le Parlement de Tobrouk annoncent un cessez le feu 16 mois après le début du conflit.

C’est dans deux communiqués distincts que les deux factions ont annoncé une interruption des combats, mais aussi l’organisation d’élections dans le pays. Fayez al-Sarraj, le chef du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par les Nations unies, a appelé sur les réseaux sociaux à la tenue d’« élections présidentielles et parlementaires en mars prochain sur une base constitutionnelle qui bénéficie du consensus de tous les Libyens ».

De son côté, Aguila Saleh, le président du « Parlement de l’Est » de Tobrouk, a lui annoncé des élections, sans avancer de date, et a demandé à « toutes les parties » d’observer « un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt de tous les combats sur tout le territoire libyen ».

L’Égypte et l’ONU salue la décision

Aussitôt après la diffusion des communiqués, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, dont le pays avait envisagé de déployer des troupes en Libye, s’est félicité de l’annonce des autorités rivales. Le président égyptien qui ajoute que « cette décision est une étape importante sur la voie d’un règlement politique et du rétablissement de la stabilité » dans le pays.

Une « entente » bienvenue par les Nations unies, alors que l’internationalisation croissante du conflit faisait craindre un redoublement de l’intensité des combats en Libye.

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top