Close

L’Union européenne mobilise 128,5 millions d’euros pour la lutte contre le Coronavirus dans les pays non-européens les plus vulnérables

CopyrightUE

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’UNION EUROPÉENNE MOBILISE UN MONTANT DE 128,5 MILLIONS D’EUROS POUR

LA RIPOSTE CONTRE LE CORONAVIRUS

L’Union européenne mobilise 128,5 millions d’euros pour la lutte contre le Coronavirus dans les pays non-européens les plus vulnérables. L’appui à l’Afrique constitue une des principales priorités de ce financement. La mise en œuvre sur le terrain est confiée à l’Organisation Mondiale de la Santé en coordination avec les gouvernements partenaires.

62 millions d’euros proviennent de ECHO, le service humanitaire de l’Union européenne, et serviront à accélérer la réponse d’urgence immédiate. La Commission européenne renforce ce financement à hauteur de 51,5 millions d’euros pour intensifier la préparation des pays contre le Coronavirus et d’autres épidémies en améliorant les capacités de réponses aux urgences sanitaires. Il s’agit d’assurer la mise en place de mesures pour assister les pays à détecter, diagnostiquer et prévenir rapidement la propagation du virus, ainsi qu’à garantir la consolidation de capacités nationales durables pour prévenir les épidémies.

Un autre financement européen de 15 millions d’euros sera alloué pour une augmentation rapide des capacités des laboratoires en Afrique en termes de diagnostic et de surveillance épidémiologique.

Par ailleurs, à travers le Fonds Bêkou, dans les 15 districts sanitaires appuyés en République Centrafricaine, l’Union européenne et ses partenaires assurent déjà le renforcement des mesures de prévention et contrôle des infections, dans les formations sanitaires dans le but d’assurer la prestation de soins dans les meilleures conditions possibles. En même temps, les projets UE sont engagés dans la sensibilisation communautaire et l’amélioration des capacités de surveillance et détection du Coronavirus et d’autres épidémies.

Contexte

L’Union européenne a fait de l’appui au secteur de la santé une de ses priorités en République Centrafricaine. L’Union européenne ne ménage pas ses efforts humains, techniques et financiers pour appuyer le Ministère de la Santé dans sa mission visant notamment l’offre de services de santé de base de qualité pour la population centrafricaine et le renforcement continu du Ministère dans ses fonctions. Cette approche correspond aux priorités indiquées dans le Plan de relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA), notamment en ce qui concerne la fourniture des services de base à la population sur l’ensemble du territoire, en particulier dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’eau.

Le Fonds Bêkou est actuellement l’instrument principal de l’Union européenne en soutien au relèvement du pays.. 245 millions d’euros ont déjà été mobilisés depuis sa création en 2014, dont à ce jour 103 millions au profit du secteur de la santé, soit presque 42% des ressources totales.

Le Fonds Bêkou réunit l’UE, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie et la Suisse. Par ailleurs, à travers ses programmes d’appui budgétaire, l’UE intervient également pour augmenter les ressources domestiques mis à disposition du secteur de la santé et mettre en pratique la vision du gouvernement de la gratuité ciblée.

CNC

CNC

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top