Close

Marieme et Ndeye: les sœurs siamoises à qui les docteurs avaient donné 4 jours à vivre à la naissance font leur entrée à l’école

Ces deux filles fortes ont déjoué les pronostics des médecins. Des sœurs siamoises à qui les médecins avaient donné quelques jours à vivre à la naissance sont, près de quatre ans plus tard, en train de commencer leur étude dans une école de Cardiff.

Marieme et Ndeye: les sœurs siamoises à qui les docteurs avaient donné 4 jours à vivre à la naissance font leur entrée à l’école



Marieme et Ndeye Ndiaye, originaires du Sénégal, ont été amenées au Royaume-Uni en 2017 par leur père Ndiaye Ibrahima pour être soignées au Great Ormond Street Hospital de Londres.Publicité

L’histoire touchante de Marieme et Ndeye, les sœurs siamoises qui luttent pour leur vie (vidéo)

Les filles, qui ont aujourd’hui quatre ans, apprennent à se tenir debout et leur père a déclaré que leurs progrès sont « une réussite herculéenne. »

Leur enseignant principal a déclaré que les filles s’étaient fait des amis et qu’elles « rient beaucoup ». Elles débordent de joie.

Marieme et Ndeye: les sœurs siamoises à qui les docteurs avaient donné 4 jours à vivre à la naissance font leur entrée à l’école



Les deux sœurs, qui ont des cœurs et des colonnes vertébrales séparés, mais partagent un foie, une vessie et un système digestif, souffrent des conditions qui les rendent plus vulnérables aux complications liées au coronavirus.

Marieme et Ndeye: les sœurs siamoises à qui les docteurs avaient donné 4 jours à vivre à la naissance font leur entrée à l’école


Cependant, M. Ndiaye a déclaré qu’il avait voulu qu’elles commencent l’école pour faciliter leur croissance.

« Quand vous regardez dans le rétroviseur, c’était un rêve irréalisable. À partir de maintenant, tout ce qui va suivre sera un bonus pour moi. Mon cœur et mon âme crient à haute voix : “Allez ! Allez les filles ! Surprenez-moi davantage. »

Marieme et Ndeye: les sœurs siamoises à qui les docteurs avaient donné 4 jours à vivre à la naissance font leur entrée à l’école



M. Ndiaye a fait venir les filles au Royaume-Uni grâce au financement d’une fondation caritative gérée par la première dame du Sénégal, Marieme Faye Sall, avant de demander l’asile.

En mars 2018, la famille a été installée à Cardiff, car les demandeurs d’asile peuvent être installés n’importe où au Royaume-Uni et ils ont maintenant une autorisation discrétionnaire d’y rester.

Marieme et Ndeye: les sœurs siamoises à qui les docteurs avaient donné 4 jours à vivre à la naissance font leur entrée à l’école

En 2019, les chirurgiens de Great Ormond Street ont envisagé de tenter une séparation, mais c’était quelque chose que M. Ndiaye ne voulait pas en raison des risques encourus.

Depuis lors, les médecins ont constaté que les systèmes circulatoires des deux sœurs est plus étroitement liés qu’on ne le pensait et qu’aucune des deux ne survivrait sans l’autre, ce qui rend la séparation désormais impossible.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top