Close

Mesures de Macron contre le Covid-19 : Mélenchon relève une certaine incohérence

Ce mardi, le président de la France Insoumise, parti d’extrême gauche française, donnait une entrevue sur une chaine de radio publique d’informations en français. Jean-Luc Mélenchon au cours de son intervention n’avait pas manqué de critiquer les actions gouvernementales pour contrer la pandémie. Pour lui, il y aurait de la part de l’administration Macron, un manque de cohérence dans l’application des mesures de restrictions.

Mélenchon s’en prend aux travailleurs détachés

Le travailleur détaché, est un
travailleur sous la tutelle de l’Autorité européenne du travail, ce statut permettait
à un employé français travaillant en Hexagone  « d’être détaché pour aller travailler dans un
autre État membre
 » et réciproquement. Les « Salaires
et conditions de travail du travailleur détaché dépendent du pays d’accueil,
tandis que les cotisations sociales sont celles du pays d’origine
 ».
Seulement, selon le patron de la France Insoumise,
les conditions ayant changé en Europe avec la propagation du Covid-19 et
notamment en France, très touchée
par la pandémie ; le statut même de ces travailleurs auraient dû subir
certaines modifications.

« Dans ce pays », la France en l’occurrence, il y aurait avait rappelé Mélenchon, « un million de travailleurs détachés pour les routiers » ; et malgré les mesures strictes de confinement et de sécurité, ceux-ci seraient toujours autorisés « à passer d’un pays européen à l’autre, d’un pays qui n’est pas confiné à un qui est confiné, le nôtre ». Une mesure de deux poids deux mesures, qui soulevaient selon cet ancien du Parti socialiste, une  « certaine incohérence » dans les actions gouvernementales contre la pandémie. Puisque qu’il n’y aurait aucune « garantie » que ces travailleurs n’étaient pas de potentiels vecteurs de transmissions du virus.

De nouvelles règles de travail en France

Alors que la pandémie prenait des proportions importantes, Le ministère français du Travail précisait mi-Mars, de nouvelles modalités d’organisation du travail. Pour lutter contre la diffusion du coronavirus et limiter les contacts physiques, les travailleurs et employeurs étaient invités à favoriser autant que faire se peut, le télétravail ; les règles de distanciation et les gestes barrières pour les emplois non éligibles au télétravail, et l’arrêt de travail indemnisé, sans délai de carence pour les « les parents d’enfants de moins de 16 ans qui n’auraient pas des solutions de garde ».

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top