Close

Niger: le bilan des inondations s’alourdit dans la région d’Agadez

Publié le : Modifié le :

                Près de 350 000 personnes ont été affectées par les pluies diluviennes dans le pays. C’est le cas notamment dans le Nord, à 950 km de Niamey, où la région d’Agadez concentre près d’un tiers des sinistrés. La capitale du même nom a été fortement touché.
            </p><div readability="69.606608156944">

                                    <p>Il a plu presque tous les jours depuis le 30 septembre sur la région d'Agadez, les dégats humains et matériels ne cessent d'augmenter. « <strong>Les maraîchers, nos jardins son partis, </strong>explique le présiednt du conseil régional d’Agadez Mohammed Anako, joint par <strong>Victor Mauriat</strong>, du service Afrique de RFI. <em>Des habitations sont tombées. Des animaux sont transportés par des écoulements des massifs</em>. »

Les berges ont été submergées par les crues des kori, ces petites cours d’eau venus des montagnes, autour desquels s’étaient établis les éleveurs mais aussi les maraîchers. « Les kori ont tout emporté, constate Ibrahim Asalek de l’ONG nigérienne HED-Tamat. Cela va faire un gros manque à gagner pour beaucoup de personnes dans les communes comme ici à côté d’Agadez. »

Secours ralentis

Les routes, souvent bloquées et impraticables, ralentissement le processus d’aide. De plus, le groupement des sapeurs-pompiers de la ville s’est lui aussi fait surprendre par la rapidité de l’inondation.

« Cette année, c’est vraiment un désastre, raconte le commandant du goupement, Aboubakar Biga. La quantité d’eau qui est tombée ici à Agadez et les inondations qui ont eu lieu… cela n’a jamais eu lieu ici auparavant. Même le groupement dans lequel je suis actuellement a été inondé jusqu’à 1m20… »

Pour l’heure, il est encore compliqué de chiffrer l’ampleur complète des dégâts, tant la vaste région montagneuse d’Agadez est difficile d’accès. À l’heure actuelle, les pompiers tentent de recenser les pertes, parfois jusqu’à 400 kilomètres à la ronde.

À lire aussi : Saison des pluies: pourquoi tant d’inondations dans les grandes villes africaines?

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top