Close

Nollywood : l’homme qui voudra marier Tonto Dikeh devra accepter qu’elle paie la dot

L’actrice de Nollywood Tonto Dikeh a posé ses conditions pour prétendre s’unir à un homme par les liens du mariage. Quelles sont ces conditions de la super star du cinéma nigérian ?

« Je me marierai lorsqu’un homme accepte que je paie la dot ». Telle est la condition posée par l’actrice de Nollywood, alors qu’elle a été interpellée sur la question par un internaute, réagissant après le partage, sur les réseaux sociaux, par Tonto Dikeh, des erreurs commises par le passé et qui ont fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui.

« Aucune femme n’est complète sans un mari. La beauté d’une femme, c’est son mari. Aucune femme n’est complète sans son mari. Va te marier, tu vieillis », a conseillé cet internaute. Comme réponse, Tonto Dikeh a indiqué : « Je me remarierais lorsqu’un homme acceptera que je paie sa dot et que j’organise notre mariage ».

Actrice, chanteuse, compositrice nigériane, Tonto Charity Dikeh a été l’épouse de l’homme d’affaires nigérian Olakunle Churchill avec qui elle a eu un enfant. En août 2000, l’actrice a créé « La Fondation Tonto Dikeh ». Elle avait beaucoup fait parler en novembre 2019, avec une affaire qui avait éclaté à Dubaï.

Tonto Dikeh avait eu une altercation avec des agents du service de sécurité à Dubaï. Il a été rapporté que l’actrice avait été arrêtée et expulsée de Dubaï après sa bagarre avec des agents de sécurité, suite à une affaire de drogue. Ce que l’actrice a nié en bloc, Tonto Dikeh sur Instagram.

« Loin de là. Cet incident à Dubaï n’était pas lié à la drogue parce que si c’était le cas, je serais en prison. Cela n’avait rien à voir avec de la drogue ou l’alcool. Ce jour-là, j’ai été insultée par l’un des agents. Il m’a dit quelque chose de très désobligeant en arabe, je pense au Liban. Cela s’appelle Sharamuta, ce qui signifie prostituée, cela signifie une call-girl parce que je n’étais pas bien habillée, selon lui ».

«Mais c’était un spectacle, j’avais comme un soutien-gorge très incroyable à l’intérieur et un blazer au-dessus. Pour eux, c’est Haram quand on n’est pas habillés correctement. C’est donc là que toute l’altercation a commencé. C’était le seul problème, toute autre information est tout simplement fausse », a déclaré Tonto Dikeh.

« Je ne veux vraiment pas entrer dans les détails sur Dubaï parce que j’y ai une maison maintenant et je veux pouvoir entrer librement après tout cela et c’est pourquoi je n’en ai jamais vraiment parlé », avait conclu l’actrice.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top