Close

« Nous ne sommes ni en Côte d’Ivoire, ni en Guinée », Rajoelina ne veut plus d’un autre mandat »

Andry Rajoelina refuse de faire partie du club des chefs d’Etat africains qui prolonge leur mandat. « Je ne pense pas prolonger mon mandat », a déclaré le président malgache.

Dimanche 6 septembre, lors de son intervention télévisée, rapportée par le site 2424.mg, le président Andry Rajoelina assure ne pas vouloir faire comme certains de ses pairs africains qui « font tout pour prolonger leur mandat ».

« Nous ne sommes ni en Côte d’Ivoire, ni en Guinée »« Je ne pense pas prolonger mon mandat. Je pense au développement du pays », déclare le président malgache au cours de son intervention sur les chaînes audiovisuelles publiques.

En effet, des rumeurs ont circulé ces dernières semaines sur une possibilité de prolongement de mandat du Président malgache, au pouvoir depuis janvier 2019. Des opposants du régime parlent d’un prolongement de deux années de plus, portant à sept ans au total  le mandat du chef de l’Etat. La polémique est apparue en même temps que la convocation d’une session parlementaire extraordinaire.

Sur demande de l’exécutif malgache, la commission mixte paritaire du Parlement devait trancher sur trois ordonnances, dont une relative aux élections. Andry Rajoelina a parlé de la tenue de référendums, autrement dit une modification de la Constitution, mais les tenants et aboutissants de ces élections n’ont pas été précisés.

Le président de la République de Madagascar a toutefois assuré qu’il ne s’agira aucunement de prolonger à 7 ans renouvelable, son mandat. Enfin, il a annoncé la tenue des élections sénatoriales avant la fin de l’année.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top