Close

Nouvelle inculpation de Huawei à New York, pour vol de secrets industriels

L’équipementier chinois a été de nouveau inculpé jeudi 13 février à New York. Il est désormais accusé de vol de secrets industriels. Ce qui vient s’additionner aux premières poursuites, toutes liées à des violations des sanctions américaines contre l’Iran.

Pendant deux décennies, Huawei aurait volé des secrets commerciaux de six entreprises américaines. Avec pour objectif de s’ériger au premier rang mondial des firmes télécom. Pour y arriver, la société chinoise aurait notamment tenté de recruter des salariés chez ses rivaux afin de profiter, au passage, de leur savoir-faire technologique.

Huawei aurait aussi encouragé ses employés à voler des informations confidentielles chez la concurrence, en leur promettant des primes. Selon l’acte d’accusation, ces données ont permis à Huawei de mettre au point des produits similaires à ceux des concurrents, à des prix bien moindres.

Autre accusation : le géant des télécom aurait pris part à de nombreux projets en Corée du Nord, pourtant sous embargo.

Dans le viseur des procureurs : cinq sociétés, toutes filiales de Huawei, mais également la directrice financière et fille du fondateur de l’entreprise, Meng Wanzhou. Elle vit actuellement en résidence surveillée au Canada. La justice canadienne n’a pas encore décidé si oui ou non elle sera extradée vers les États-Unis.

Ces nouvelles accusations ne manqueront pas d’accentuer les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top