Close

Polanski et les Césars : Sibeth Ndiaye réagit à son tour

Interrogée ce lundi au sujet de la récente cérémonie des Césars, au cours de laquelle Roman Polanski a été célébré pour son film « J’accuse », la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a tenu à apporter son soutien à l’actrice Adèle Haenel. En effet, à l’annonce du vainqueur, celle-ci a décidé de se lever et quitter la salle.

Accusant il y a quelques mois, le réalisateur Christophe Ruggia d’attouchements alors qu’elle n’était encore qu’une adolescente, l’actrice Adèle Haenel est vite devenue l’une des figures de proue des langues qui se délient au cinéma. Une affaire et des révélations qui sont intervenues quelques temps après le début du mouvement #MeToo. Face à l’ampleur de la polémique, le gouvernement a donc tenté de réagir.

Sibeth Ndiaye évoque les Césars

Selon Sibeth Ndiaye, il est ainsi tout à fait compréhensible de voir Adèle Haenel se lever et quitter la salle, compte tenu de son histoire mais également des soupçons portés à l’encontre de l’attitude du réalisateur Polanski, accusé à de multiples reprises, d’attouchements. Selon la porte-parole du gouvernement, le message envoyé n’est donc pas le bon et fait passer les douleurs rencontrées, pour des choses qui ne valent pas la peine.

Riester décide lui aussi de réagir

Toujours selon ses dires, Roman Polanski est un homme qui se doit d’assumer ses responsabilités à savoir, celles selon lesquelles il aurait fait du mal aux gens. À titre personnel, Sibeth Ndiaye a également confié ne pas être allée voir le film en question, estimant que ce serait donner de l’importance à un homme qui malheureusement, n’a pas assez assumé à son goût. Un constat partagé par le ministre français de la Culture, Franck Riester, qui a pour sa part affirmé qu’il comprenait la réaction de colère de l’actrice.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top