Close

Porte-parole de Poutine : «Le virus est absolument féroce»

Testé positif au covid-19 le 12 mai dernier, Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a accepté de réagir auprès du média russe Kommersant, évoquant la maladie et ses dangers. Une maladie sournoise, qui met du temps à arriver et surtout, qui frappe lorsque personne ne s’y attend vraiment, lui qui avait pris absolument toutes les précautions nécessaires.

À domicile depuis le 1er mai, Dmitri Peskov a longtemps travaillé depuis chez lui. Dans les faits, l’un de ses collègues a été dépisté puis testé positif à la maladie. Ce n’est que 12 jours plus tard qu’il sera alors testé positif. Au début, la maladie ne lui fait pas grand chose, aucun symptôme ne se déclarant. Toutefois, en l’espace de quelques heures, une montée de fièvre viendra le fatiguer, alors que des douleurs au corps se feront également ressentir. Toute cette période, Peskov et son épouse la passeront chez eux.

Dmitri Peskov, infecté par le covid-19

Mais les symptômes ont empiré et, dès lors, celui-ci a pris la décision de se rendre à l’hôpital afin de s’y faire soigner. Selon lui, c’est d’ailleurs la le danger. En effet, attendre revient à repousser l’échéance et offrir la possibilité au virus de gagner en importance. Un virus qu’il a qualifié de « féroce ». Cependant, les médecins commencent à y être habitués et ces derniers ont développé une réelle expérience face à cette part d’imprévisibilité de la maladie.

Peskov a en outre affirmé ne pas avoir eu le moindre contact avec le président Poutine, depuis au moins un mois. Le président russe semble ainsi avoir pris toutes les dispositions pour ne pas se faire infecter et respecte les périodes de mise en quarantaine. Le rôle de porte-parole du Kremlin est actuellement géré par l’adjoint de Peskov, qui reprendre sa place une fois qu’il sera en mesure de reprendre le travail. les prochains jours seront donc décisifs.

Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top