Close

Pourquoi les bovins africains sont-ils si résistants?

Publié le :

                Ils sont essentiels à la vie économique et sociale de nombreuses populations sur le continent : les boeufs font preuve d'une adapatation remarquable aux contraintes climatiques et sanitaires en Afrique. Un groupe international de chercheurs a voulu comprendre d'où viennent leur robustesse. Ils ont donc étudié le code génétique de 172 bovins issus de 16 races représentatives comme les très répandues sanga, zanga et zébu. Les résultats de la recherche ont été publiés lundi 28 septembre dans Nature Genetics.
            </p><div readability="54.769666902906">

                                    <p>En Afrique, les bovins sont majoritairement issus d'un croisement entre deux espèces bien distinctes : Bos taurus et Bos indicus.

Des traces de Bos taurus ont été retrouvées dans l’actuel Soudan, 7000 ans avant notre ère. L’animal s’est ensuite répandu à l’est puis à l’ouest du continent. Bos indicus, couramment appelé zébu, est lui arrivé d’Asie 700 ans après le début de notre ère.

Le métissage entre les deux espèces s’est fait naturellement en deux ou trois siècles. Selon les chercheurs, les bovins actuels issus de ces croisements ont hérité des caractéristiques de chacun de leurs ancêtres, ce qui a décuplé leur adaptabilité : de Bos taurus, l’Africain, la résistance aux climats chauds et humides et une meilleure défense face à la maladie du sommeil transmise par la mouche tsé tsé. Bos indicus, l’Asiatique, a quant à lui transmis une résistance aux climats chauds et secs cette fois et aux attaques de tiques.

Les chercheurs concluent leur étude en recommandant donc de nouveaux croisements avec des espèces exotiques pour améliorer encore la résistance du bétail en Afrique et contribuer à garantir la sécurité alimentaire du continent.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top