Close

Procès Lamine Diack: Papa Massata Diack dénonce un «acharnement» et clame son innocence

Publié le :

                L’ancien patron sénégalais de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) Lamine Diack est poursuivi par la justice française dans une vaste affaire de corruption, sur fond de dopage russe. Le jugement doit être rendu mercredi. Poursuivi aussi : son fils, Papa Massata Diack, ex-conseiller marketing de l’IAAF. Visé par un mandat d’arrêt international, il a refusé de comparaître au procès qui s’est déroulé en juin dernier devant la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Devant les journalistes lundi, Papa Massata Diack a une fois de plus dénoncé un « acharnement », et clamé son innocence.
            </p><div readability="63.565900846433">

                                    <p><em>Avec notre correspondante à Dakar,<strong></strong></em><strong>Charlotte Idrac</strong>

Derrière une pile de dossiers, Papa Massata Diack revient sur son parcours, et ce qu’il qualifie de « plus grand mensonge de l’histoire du sport mondial ». Un « complot des Britanniques » -selon lui – pour « accéder à la présidence de l’IAAF ». L’ancien conseiller marketing est notamment accusé d’avoir détourné de l’argent en marge de contrats de sponsoring. Il nie en bloc.

« La justice ne dispose d’aucun élément pour condamner Lamine Diack et Papa Massata Diack. Ce procès a manqué d’apporter des preuves. Sortez-nous les preuves ! Où est l’argent, où est-ce qu’il a été déposé, quand est-ce que ça a été payé ? »

Sur le volet politique de cette affaire tentaculaire, Lamine Diack avait lui-même reconnu devant les enquêteurs un financement russe de l’opposition au Sénégal, contre le président sortant Abdoulaye Wade en 2012, et directement impliqué son fils. Là encore, Papa Massata Diack dément.

« Peut-être qu’il était sous le coup de l’âge, mais lors du procès à Paris, il est revenu sur ses propos. Je ne suis lié que par un contrat commercial qui est documenté, donc je n’ai absolument rien à voir avec un financement politique. »

Egalement visé par une procédure au Sénégal, Papa Massata Diack est placé sous contrôle judiciaire, et n’a pas quitté le pays depuis 5 ans et demi.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top