Close

Radio Centrafrique et Guira FM : un partenariat au profit du peuple

Les populations de Bambari écoutent de nouveau la Radio Centrafrique depuis le week-end dernier, ceci après une longue interruption due aux évènements malheureux qui ont secoué le pays, coupant les populations de l’arrière-pays des programmes de la Radio nationale.

Pour accompagner la restauration de l’autorité de l’Etat à travers une communication effective qui touche toutes les couches de la population dans toutes les régions, le Ministère de la communication et des médias et la MINUSCA ont entamé un partenariat visant à favoriser une plus large présence de la Radio Centrafrique sur l’ensemble du territoire national, à travers l’installation de ses émetteurs sur le réseau d’antennes de la Radio Guira FM, afin d’étendre son signal.

Il s’agit pour la MINUSCA d’apporter son appui au Ministère de tutelle pour aider à étendre le signal de la radio officielle à toutes les régions du pays. Et depuis quelques jours, la Radio nationale émet en direct dans la ville de Bambari, pour le grand bien des populations qui renouent enfin avec des programmes dont ils sont longtemps restés orphelins.

« J’ai recommencé à écouter la Radio Centrafrique depuis 4 jours. Ça nous permet aussi d’être en contact direct avec notre pays. En tant que fonctionnaire, je suis les communiqués officiels, la politique du gouvernement, les émissions particulières, notamment. La radio nationale est très populaire ici », selon Modeste Baouanza, fonctionnaire de son Etat. Et Ahmat Abdel Samat , menuisier ébéniste d’ajouter : « J’aime beaucoup cette radio, parce qu’ils parlent beaucoup de cohésion sociale. La différence avec d’autres radios, c’est que ça ne crache pas et c’est disponible 24 heures sur 24 ».

Une satisfaction pour le Ministre de la communication et des médias, Ange Maxime Kazagui, pour qui ce partenariat est d’abord une façon de relever des défis sécuritaires qui restent une des priorités. « L’objectif est que chaque centrafricaine et centrafricain vivant dans les confins du pays puisse suivre les programmes de leur radio nationale », a déclaré le Ministre porte-parole du gouvernement.

L’opération s’élargira à d’autres villes les jours à venir, notamment Obo, Bangassou, Ndélé, Berberati, et Bouar. Pour Charles Bambara, Chef de la Communication stratégique et de l’information publique de la MINUSCA, « Ce partenariat se fait dans le cadre du mandat de la MINUSCA qui consiste à apporter notre soutien multiforme aux autorités, notamment à leurs efforts de communication envers les populations ».

L’initiative est d’autant plus à saluer que 2020 s’annonce comme une année électorale, et les populations, où qu’elles se trouvent, auront besoin d’informations et de conseils utiles, non seulement pour opérer leurs choix, mais aussi pour apporter leur pierre à la réussite du processus électoral. Et en la matière, la radio est un canal de choix.

Il faut rappeler que la MINUSCA, dans le souci de permettre l’accès aux services de téléphonie aux populations, avait déjà autorisé certains opérateurs à installer leurs antennes sur ses pylônes. Une action salutaire pour bien des populations qui profitent désormais du réseau téléphonique, qui pour mener leurs activités quotidiennes, qui même pour sauver des vies dans les régions enclavées.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top