Close

RCA : controverse autour du grand rassemblement pour la paix programmé par Michel Djotodia à Bria


L’ex-chef d’État de transissions, Michel Am-Nondokro DJOTODIA, désormais promoteur de la paix dans son pays, entend rencontrer les leaders des principaux groupes armés afin d’évoquer la question de libre circulation des biens et personnes, en d’autre terme, de l’application de l’accord de paix du 6 février 2019. Mais d’ores et déjà, des voix s’élèvent pour dénoncer la démarche qu’il a entreprise.

L’ex-chef de l’État de transition Michel Am-Nondokro DJOTODIA, après son retour à Bangui la semaine dernière, a été reçu à double reprise par le Président Faustin Archange TOUADERA au palais de la renaissance à Bangui. Après ces rencontres, l’homme informe l’opinion nationale et internationale qu’il fera une tournée dans les villes de province afin de rencontrer tous les leaders des groupes armés, y compris le mercenaire tchadien Mahamat Alkhatim, chef d’État major du mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC), et le nigérien Ali Darassa, chef d’État major et coordonnateur de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC).

À l’issue de ces rencontres, Michel Am-Nondokro DJOTODIA prévoit d’organiser la semaine prochaine à Bria, dans la préfecture de Haute-Kotto, un grand rassemblement pour la paix, regroupant tous les représentants des groupes armés signataires de l’accord de paix de Khartoum, y compris ceux de la milice Anti-Balaka.

Cependant, la Coordination du mouvement des patriotes Anti-Balaka, dans un communiqué publié ce jeudi 10 septembre, dénonce avec force la démarche entreprise par l’ex-chef rebelle Michel Am-Nondokro DJOTODIA qu’elle juge mal placé pour organiser une telle rencontre. Pour cette coordination,

La coordination générale des patriotes Antibalaka, constate avec un grand regret, et réfute les informations publiées sur les réseaux sociaux ce dernier jour selon lesquels, un grand rassemblement sera organisé dans la ville de BRIA.

Dont prendront par quelques leaders des groupes armés signataires de l’APPR-RCA, y compris le mouvement des patriotes Antibalaka.

Nous nous inscrivons en faux vis-à-vis de cette démarche honteuse et trompeuse.

D’abord le criminel et assassin Michel DJOTODIA est mâle placé pour organiser une telle rencontre dite de réconciliation, la mémoire collective retient encore de ce funeste personnage que le calvaire du peuple centrafricain qui sont encore loin de connaître une fin est à son actif », a réagi la coordination de la milice Anti-Balaka.

Au même moment, certains leaders des groupes armés issus de l’ex-coalition Seleka, de leur côté, dénoncent aussi la démarche de l’ancien Président de la transition Michel Am-Nondokro DJOTODIA. C’est le cas de l’ancien ministre de la Jeunesse Abdoulaye Miskine, chef militaire du FPRC, qui reproche à Djotodia d’avoir soutenu les Goula contre les Rounga dans le conflit qui les a opposés depuis le mois de décembre dernier.

Pour Ali Darassa et Mahamat Alkhatim, la démarche entreprise par de Michel Am-Nondokro DJOTODIA est sans doute une manière de les sous-estimer.

Cependant, à Bria, les préparatifs d’accueil de l’ex-chef de la Seleka Michel Am-Nondokro DJOTODIA se poursuivent. Sa résidence du quartier Bornou, à majorité Goula, est aussi en réfection.

Alors, on se demande si Michel Am-Nondokro DJOTODIA va-t-il réussir là où son successeur Faustin Archange TOUADERA a échoué ? Où s’agit-il d’une stratégie de la présidence de la République à quelques mois des élections ?

Par CNC

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top