Close

RCA – COVID-19 : MESSAGE A LA NATION DU PRESIDENT TOUADERA

MESSAGE A LA NATION DE SON EXCELLENCE LE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT A LA SUITE DE LA DECOUVERTE DU PREMIER CAS DE PATIENT INFECTE PAR LE CORONAVIRUS BANGUI, 19 MARS 2020

Centrafricaines,Centrafricains, Chers Compatriotes; Depuis trois mois, le monde entier fait face à l’un des plus grands fléaux sanitaires de notre siècle. Le Coronavirus, cette nouvelle maladie respiratoire encore appelé COVID-19, qui a germé dans l’un de nos pays amis, la Chine, s’est vite répandu dans le monde, provoquant déjà des impacts psychosociaux et économiques indescriptibles. Cette pandémie ignore les frontières, les races et le statut socio-économique.Aucun pays au monde, grand ou petit, riche ou pauvre, puissant ou faible, ne résiste à ce redoutable ennemi de l’humanité, du moins pour l’instant.

Aucun système de santé, si performant soit-il, ne peut aujourd’hui, seul, vaincre ce virus mortel qui constitue une urgence de santé publique de portée internationale. En dépit des mesures urgentes, courageuses et parfois drastiques prises par certains Etats pour contrer la propagation de la pandémie et assurer la survie de leurs populations, le Coronavirus se répand à une très grande vitesse.

A la date du 18 mars 2020, cette grande pandémie mortelle a déjà touché plus de 160 pays dans le monde dont une trentaine en Afrique, notre continent. Plus de 200.000 cas et près de 8.000 décès ont été enregistrés à ce jour. En votre nom, j’adresse notre compassion et notre solidarité aux peuples des pays touchés par cette pandémie. Notre pays, la République Centrafricaine, dont le système de santé a été totalement affaibli par la longue crise militaro-politique et qui tente de se relever, grâce à l’appui de la communauté internationale, vient d’enregistrer, le 14 mars 2020, le premier cas importé de patient infecté par le Coronavirus.

Au moment où je m’adresse à vous, le patient est en vie et en parfaite forme. Dès la déclaration de ce premier cas du Coronavirus par le Ministre de la Santé et de la Population, j’ai immédiatement instruit le Gouvernement de prendre toutes les mesures que requiert la situation, pour contrer les risques de propagation du virus dans notre pays. Ainsi, en collaboration avec l’OMS, le Gouvernement a ordonné :

• le renforcement des mesures d’hygiène hospitalière et de protection des agents de santé et des professionnels de santé ;• la restriction des visites dans les hôpitaux ;

• le renforcement de l’hygiène publique, notamment par le renforcement des dispositifs d’hygiène dans les édifices publics ; la suspension des salutations à la main ; l’interdiction des accolades ; l’installation de dispositifs de lavage des mains dans les lieux publics (bureaux, entreprises, lieux de cultes).

• l’application obligatoire de la quarantaine pour toute personne entrant sur le territoire en provenance des zones à transmission locale de l’épidémie COVID-19 ou ayant séjourné dans de telles zones, sans distinction de position sociale ;

• l’interdiction de tous les voyages vers des pays à transmission locale de l’épidémie COVID-19;

• l’obligation pour les missions diplomatiques et consulaires, organisations intergouvernementales et ONG de se conformer aux directives nationales et de collaborer avec les autorités nationales pour leur mise en œuvre ;

• l’obligation pour les compagnies aériennes et autres compagnies de transport de personnes en provenance de pays à transmission locale de l’épidémie COVID-19 ou ayant séjourné dans ces pays, de collaborer avec les autorités sanitaires nationales pour la mise en œuvre des mesures de quarantaine et autres mesures nécessaires à la gestion des risques d’importation de cas. Mes Chers Compatriotes ;Le Coronavirus n’est pas une fiction ; c’est une réalité.

Il n’existe aucun traitement, aucun vaccin. Le seul remède que nous disposons contre ce fléau de notre siècle est la prévention. C’est pourquoi, tous les pays touchés par cette pandémie prennent des mesures préventives telles que le confinement des citoyens et la fermeture des frontières. Dans ce contexte, il m’a paru opportun de m’adresser à vous, car cette crise requiert de tous et de chacun, de prendre conscience de la gravité de la menace et de la nécessité d’adopter des attitudes et comportements responsables, favorables à la santé publique nationale et internationale.

La mobilisation de tous dans la discipline et la solidarité devient donc impérative.Ainsi, je vous annonce les mesures complémentaires suivantes, visant à la fois, la limitation des cas importés et l’évolution vers une transmission locale de l’épidémie.

Il s’agit de :

• l’intensification de l’information, de l’éducation et la communication à travers la sensibilisation dans les écoles, les lieux de culte, les lieux professionnels, les formations sanitaires, les media, le milieu sportif, les réseaux sociaux et les communautés;

• l’interdiction des rassemblements de masse, foires, kermesses, évènements sportifs, deuils ;

• la fermeture des boîtes de nuit, des bars-dancing, des cinémas et des lieux de spectacle;

• le renforcement des dispositifs de prévention et de contrôle au niveau des aéroports et des points d’entrées terrestres et fluviaux;

• le respect d’une distance d’au moins un (1) mètre entre les personnes dans tous les lieux de rencontre.A ce stade de mon message, je demande aux Compatriotes vivant à l’étranger d’ajourner leur déplacement en République Centrafricaine jusqu’à nouvel ordre. A ceux qui viennent d’arriver sur le territoire national, en provenance des pays en épidémie, je leur demande de se conformer strictement aux directives de quarantaine suivantes :

– Maintenir constamment une distance d’un (1) mètre avec les autres membres de la famille ;

– Rester dans une chambre ventilée ayant un dispositif de lavage de main et une toilette. Vous pouvez ventiler votre chambre en ouvrant les fenêtres ;

– Réduire sa présence dans les espaces communs de la maison comme la cuisine, la salle à manger. Maintenez aussi ces espaces ventilés en ouvrant les fenêtres ;

– Lavez fréquemment vos mains avec de l’eau et du savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool ;

– Nettoyer les ustensiles avec du savon et de l’eau propre et les essuyer avec les désinfectants de ménage. Je dois préciser que les objets à nettoyer peuvent être des tables, téléphones, claviers, poignets de la porte, comptoirs de cuisine) ;

– Si vous toussez ou éternuez, faites-le dans votre manche ou utilisez un mouchoir. Jetez le mouchoir immédiatement dans une poubelle fermée, puis nettoyez-vous les mains ;

– Evitez de toucher vos yeux, le nez et la bouche. Vos mains pourraient être contaminées ;

– Si vous souffrez d’essoufflement, hausse de température dépassant 38° C appelez le n°12 12. Ces gestes simples paraissent négligeables ; mais ils peuvent sauver beaucoup de vies. D’autres mesures plus contraignantes, justifiées par les impératifs de santé publique, pourront être édictées par le Gouvernement, en fonction de l’évolution de la situation au niveau national.

A cet égard, je recevrai, dans les jours à venir, les responsables des différentes confessions religieuses dans le but de déterminer les modalités pratiques d’organisation des services religieux au cas où ces derniers devraient faire l’objet de restriction.Il en sera de même pour les établissements d’enseignement. D’ores et déjà, j’ai mis en place un Comité de crise que je présiderai personnellement.

Ce Comité qui tiendra sa première réunion dès demain, a pour missions, entre autres, d’assurer la coordination des actions à mener sur l’ensemble du territoire national ; d’approuver le plan de préparation et de riposte à l’épidémie ; de mobiliser les ressources nécessaires pour la lutte contre le Covid-19 et de veiller à la mise en œuvre effective des stratégies et mesures concernant le Covid-19.

Mes Chers Compatriotes ;J’ai été informé des difficultés que rencontrent nos professionnels et agents de santé dans la mise en œuvre rigoureuse des mesures édictées par le Gouvernement pour lutter contre la pandémie. En effet, certaines personnes débarquant à l’aéroport Bangui Mpoko n’accepteraient pas d’observer la quarantaine requise.

D’autres exhiberaient leur position sociale pour se soustraire à cette obligation. Tout en condamnant ces comportements irresponsables voire criminels, je demande à tous les Chefs de départements, aux responsables des Institutions publiques et privées, des organismes et ONG, d’observer scrupuleusement cette mesure et de s’assurer que leurs collaborateurs censés être en quarantaine en fassent autant.

La Police des Frontières doit être immédiatement alertée pour des mesures de contrainte à prendre à l’encontre de telles personnes pour faire respecter les directives gouvernementales.Je voudrais saisir cette opportunité pour rendre hommage à nos professionnels de la santé, pour leur engagement et dévouement, en dépit des conditions de travail difficiles et des risques encourus.J’ai été également informé qu’aussitôt après l’annonce de la fermeture des frontières camerounaises, certains opérateurs économiques ont voulu exploiter à leur profit, la crise causée par le COVID-19 et j’ai instruit le Ministre chargé du Commerce et de l’Industrie de veiller à la stabilité des prix des produits de première nécessité.A celles et ceux qui ont fait le choix de résider ou séjourner en Centrafrique, je leur adresse mes remerciements anticipés pour leur coopération dans la mise en application des directives.Enfin, je lance un appel solennel à toutes et à tous, à la mobilisation et la coopération dans la solidarité, la compassion et le respect des droits humains.

Ne cédez pas à la panique. Observez les directives édictées par le Ministère de la Santé pour sauver votre vie et celle des autres.Unis dans la discipline et la solidarité, nous vaincrons le Coronavirus.Que Dieu bénisse et protège la République Centrafricaine et son Peuple.

Je vous remercie.

RCA - COVID-19 : MESSAGE A LA NATION DU PRESIDENT TOUADERA

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top