Close

RCA: des détenus bénéficient de la grâce présidentielle

Dans son message adressé à la nation à l’occasion de nouvel an 2020, le Président de la République, Faustin Archange Touadera annonce la mesure de grâce à quelques prisonniers dont les condamnations sont intervenues avant le 31 décembre 2019.

Comme à l’accoutumée, le Président de la République prononce un message de nouvel an à ses compatriotes. Une occasion qui lui permet d’informer le peuple sur le bilan et les perspectives de la nouvelle année.

C’est dans cette optique que le président de la République a annoncé cette bonne nouvelle qui vise uniquement les personnes incarcérées dont les peines ne sont pas lourdes.

« Mes chers compatriotes, à l’occasion de cette nouvelle année, j’ai décidé d’exercer le droit de grâce que me confère la Constitution, en prenant un Décret portant remise gracieuse des peines aux personnes condamnées pour délit et dont les condamnations sont intervenues avant le 31 décembre 2019 », a déclaré Faustin Archange Touadera, Président de la République centrafricaine.

Le numéro 1 centrafricain estime que les bénéficiaires de cette mesure auront l’occasion de réfléchir aux conséquences de leurs actes. Cela leur permettra d’avoir désormais des comportements respectueux et dignes vis-à-vis de leurs concitoyens et de la République.

En effet,  les personnes détenues ont désormais les yeux rivés vers Flavien Mbata,  ministre de la Justice, Garde des Sceaux dont le président a déjà instruit,  prendra toutes les dispositions pour l’exécution de ce décret dans les meilleurs délais.

Cette mesure gracieuse accordée par le Chef de l’Etat concerne les personnes dont les chefs d’accusation sont entre autres, les vols, viols, bagarres et escroqueries. C’est une manière pour le 1er magistrat de dire clairement  que cette opportunité n’est pas donnée à ceux dont les peines sont lourdes comme les cas de vol à main armée, assassinat, rébellion et beaucoup plus les personnes qui sont jugées lors de  la session criminelle.

Pour rappel, la grâce présidentielle est une mesure qui peut être prise par le président de la République pour réduire la durée de la peine d’emprisonnement d’un condamné. Elle permet aussi au prisonnier qui en fait l’objet d’être libéré avant d’avoir purgé la totalité de sa peine. Contrairement à l’amnistie, la grâce présidentielle ne fait pas disparaître la condamnation.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top