Close

RDC: les femmes du secteur minier se mobilisent contre la corruption

Publié le :

Réunies au sein de la plate forme Women in Mining, ces femmes des provinces du Lualaba et du Haut-Katanga demandent un engagement plus important du gouvernement afin que l’exploitation minière profite réellement au pays. Elles se sont exprimées au cours de l’atelier organiser mercredi 2 septembre à Lubumbashi.

Avec notre correspondante à Lubumbashi,  Denise Maheho

Pour les femmes du Women in Mining, la corruption dans le secteur minier est partout et bloque le développement de petits projets.

Pour acquérir une zone d’exploitation minière, même artisanale, il faut verser des pots-de-vin auprès d’une multitude de services comme le ministère des Mines ou le cadastre minier, accusent-elles.

Elles dénoncent la pratique des gros groupes industriels qui soudoient les services publics afin de ne pas avoir à respecter les lois en matière d’environnement.

En conséquence, le développement de l’exploitation minière industrielle ne profite pas à la population.

Et pourtant rappelle Betty Panupanu, directrice adjointe du cabinet du chef de l’État, celui-ci s’est engagé à lutter contre la corruption. « Il faut savoir qu’au niveau du gouvernement, il y a déjà des mécanismes de lutte contre la corruption . Mais les dames veulent contribuer aux efforts du chef de l’État et donc nous voulons entendre leurs propositions pour faire du Congo un État où la corruption ne sera plus une habitude mais plutôt une exception. »

Les femmes du Women in Mining en RDC souhaitent s’associer pour créer une entreprise minière à petite échelle et compte sur l’appui du gouvernement congolais.

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top