Close

RDC: l’UNC et le FCC dans la rue à Bukavu et Kinshasa

Publié le :

Double manifestation ce jeudi 23 juillet en RD Congo. À Kinshasa, le Front commun pour le changement compte ses troupes en pleine crise avec ses alliés au pouvoir de Cach. À Bukavu, ce sont les partisans de Vital Kamerhe qui lui montrent son soutien à la veille de l’ouverture de son procès en appel.

Dans l’est de la RD Congo, quelque 5 000 partisans de Vital Kamerhe, selon le correspondant de RFI sur place, ont répondu à l’appel de son parti l’Union pour la nation congolaise (UNC). Cette manifestation a débuté devant le bureau provincial de l’UNC à Bukavu, dans le quartier Nyalukemba, aux environs de 9h30, heure locale.

Les manifestants se sont alors dirigés vers le gouvernorat de la province, en scandant des chansons demandant la libération de leur leader « condamné injustement » en première instance, selon eux. Ils sont arrivés devant les bureaux du gouverneur du Sud-Kivu vers midi et ils ont déposé un mémorandum qui demande que le procès en appel de Vital Kamerhe qui débute demain « soit cette fois équitable ».

Le FCC à Kinshasa

Aucun incident n’a été signalé jusqu’ici dans cette manifestation qui était autorisée et encadrée par la police. C’est le cas aussi à Kinshasa, où une autre manifestation autorisée s’est déroulée en même temps à l’appel cette fois du Front commun pour le changement (FCC), le parti de Joseph Kabila avec un mot d’ordre néanmoins très différent.

Conséquence des tensions au sein de la coalition au pouvoir, des milliers de militants du FCC, avec à leur tête leur coordonnateur Néhémie Mwilanya, ex-chef de cabinet de Joseph Kabila, sont descendus dans la rue officiellement pour « soutenir les institutions et la Constitution ». Une manière de dénoncer ce qu’ils qualifient de violation des textes légaux par le président Félix Tshisekedi, avec comme dernier incident en date, les nominations dans l’armée et la magistrature.

Cette mobilisation, une première depuis le départ de Joseph Kabila, il y a près de deux ans, les a conduits du boulevard Lumumba jusqu’à une centaine de mètres du Parlement et du stade des Martyrs.

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top