Close

RDC: plaidoyer des gouverneurs du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri

Publié le :

En République démocratique du Congo (RDC), les dirigeants du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri ont rencontré, à Kinshasa, le jeudi 27 août, le Premier ministre congolais Sylvestre Ilunga. Ils ont pointé des problèmes sur le programme de désarmement et de réinsertion des groupes armés qui sévissent dans leurs provinces, sur l’état des infrastructures routières ou encore sur le versement irrégulier des 40 % des revenus nationaux dus aux provinces.

Faut-il un plan Marshall pour l’Est du Congo ? C’est en tout cas l’idée que trois gouverneurs des provinces de l’Est de la RDC, Jean Bamanisa de l’Ituri, Carly Nzanzu du Nord-Kivu et Théo Ngwabije du Sud-Kivu sont venus défendre, à Kinshasa, ces derniers jours.

Ce plan Marshall prendrait la forme d’une ligne budgétaire d’environ 100 millions de dollars dans le prochain budget de la RDC et pourrait recevoir l’appui de bailleurs de fonds. Il aurait comme objectif, celui de favoriser le désarmement et la réinsertion communautaire des groupes armés qui pullulent au Nord Kivu, au Sud Kivu et en Ituri par la mise en œuvre de projets pour les anciens combattants, mais aussi au sein des communautés victimes.

Les trois gouverneurs de ces trois provinces de l’Est du pays sont également venus pour réclamer un paiement plus régulier de la rétrocession des 40 % des revenus nationaux, comme prévu par la loi. Les retards s’accumulent pour ces provinces, comme pour d’autres à travers le pays. C’est également le cas pour les paiements des salaires des députés provinciaux, comme l’explique le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita.

Le Premier ministre a été réceptif à nos revendications. Il a associé le ministre des Finances à nos discussions et des orientations claires lui ont été données pour que les rétrocessions dues aux provinces puissent être payées de façon régulière. […] Nous essayons de faire avec les 20% des moyens mobilisés localement mais ce n’est pas toujours facile dans une province où l’environnement sécuritaire mais aussi les effets de covid-19 ne nous permettent pas d’être à la hauteur de toute la mobilisation attendue, de toute la planification attendue.

Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur du Nord-Kivu.

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top