Close

RDC: un député assassiné dans le Kongo Central

Publié le :

En RDC, un nouveau crime dans le Kongo Central pose question. Un élu provincial, Albert Nsimba, a été assassiné dans sa résidence de Matadi, hier samedi. Il était premier suppléant de Atou Matubuena, le gouverneur controversé de la province. Crime crapuleux ou assassinat politique ? Pour certains députés, comme Jean-Claude Vuemba, pas de doute, c’est un crime politique.

avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda Wa Kamanda Muzembe

Ils n’avaient pas de tenues militaires, mais étaient habillés en polos FARDC, explique Jean-Claude Vuemba. Selon ce député provincial du Kongo Central, après avoir scié les barres d’antivols, les malfaiteurs se sont introduits dans la maison.

Réveillé par les bruits, Albert Nsimba est sorti, une barre de fer à la main… Deux balles l’ont atteint. La première à la clavicule, la seconde à la tête. Les agresseurs sont partis puis revenus cinq minutes plus tard pour fouiller la maison. Ils ont récupéré les téléphones de la victime, poursuit le député Jean-Claude Vuemba. Ils ont laissé sur place une arme et un chargeur, raconte le secrétaire général du gouvernement provincial du Kongo Central, qui affirme que les investigations ont déjà permis d’interpeller trois suspects.

Selon des sources à Matadi, dans les jours qui ont précédé l’agression de sa résidence, le député PPRD Albert Nsimba aurait reçu des menaces à cause de ses accointances avec le gouverneur Atou Matubuana dont il était le premier supléant à l’assemblée provinciale. Il y a un mois, un autre député PPRD de la province du Kongo Central avait été agressé à son domicile. Mais ce dernier s’en était sorti.

Cet assassinat intervient au moment où se prépare un dialogue politique pour assainir la situation politique au Kongo Central.

À lire aussi : En RDC, l’affaire de la sextape de Matadi continue de diviser les politiques du Kongo central

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top