Close

Sanusi Lamido : détrôné, l’émir de Kano va passer à l’attaque

L’émir de la ville de Kano au nord du Nigéria, Muhammadu Sanusi II (Sanusi Lamido) avait été démis de ses fonctions le lundi 09 mars 2020. Sa révocation était due à un manque total de respect à l’endroit du gouvernement et des autorités locales. Cet homme qui fait partie des chefs traditionnels les plus influents au Nigéria avait été expulsé du palais de la ville de Kano, par les forces de sécurité.

Il veut contester son détrônement

Selon ses partisans, il a été démis de ses fonctions parce qu’il s’est opposé à la réélection d’Abdullahi Umar Ganduje en 2019, qui est l’actuel gouverneur de l’Etat de Kano. Suite à cette décision de l’exécutif, l’émir Muhammadu Sanusi II compte ne pas se laisser faire, puisqu’il veut contester son détrônement, qu’il estime « illégal » devant la justice. L’information a été donnée hier mardi 10 mars 2020 par son avocat Me Abubakar Mahmoud, au cours d’une conférence de presse.

Une « violation de ses droits humains »

« Nous avons reçu mandat de l‘émir par l’intermédiaire d’un membre de son cabinet, Munir Sanusi, pour contester la légalité du détrônement et du bannissement de l‘émir » a-t-il fait savoir. A en croire l’avocat de l’émir, la loi de 2019 sur la cour de l’émirat de Kano, ne permet au pouvoir exécutif de bannir un émir. Pour Me Abubakar Mahmoud, cette situation constitue donc une « violation de ses droits humains ».

Notons que l’émir Muhammadu Sanusi II est un ancien gouverneur de la Banque centrale du Nigéria. Connu pour ses critiques « tranchantes » et « objectives », il était considéré comme un réformateur. Certaines de ses prises de positions contre des politiques gouvernementales, lui avaient souvent valu d’être en conflit avec les politiciens au pouvoir, d’après un journaliste de BBC Nigéria.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top