Close

Scrutin législatif et référendaire en Guinée : la cour constitutionnelle rejette la date du 15 Mars

Le président de la commission électorale nationale indépendante débouté par les gardiens de la constitution guinéenne. Dans une requête adressée à la cour constitutionnelle, Me Amadou Salifou Kébé demande l’autorisation de la cour à saisir le président de la république à fixer le double scrutin législatif et référendaire au 15 Mars 2020. La cour dans sa décision indique qu’aucune autorisation ne peut être donnée en l’état.

Par ailleurs, les experts de la commission de la Cedeao dépêché à Conakry avaient audité le fichier électoral guinéen. La mission de la Cedeao a constaté que plus de 2,4 millions d’électeurs y figurent sans pièces justificatives. De même que l’organisation internationale de la francophonie qui a jugé problématique le fichier électoral guinéen.

La cour a motivé sa décision par le fait que les experts de la
Cedeao n’ont pas encore rendu leur rapport et déclare mal fondée la requête de Me
Amadou Salifou Kébé, président de la commission électorale nationale
indépendante de la guinée.

(Lire la décision)

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top