Close

Service de Traduction Professionnelle, Pour Les Particuliers et Les Sociétés

Traduction certifiée

Les agences de traduction offrent à leurs clients différents types de services, notamment des traductions notariées et certifiées. Pour une personne ordinaire, de tels termes semblent incompréhensibles. Quelle est la différence entre une traduction notariée et une traduction certifiée ?

Qu’est-ce qu’une traduction notariée ?

Les services de traduction de documents ( académiques, juridiques, médicaux, techniques, etc.) sont assurés par des spécialistes professionnels titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur dans les spécialités linguistiques. Mais pour qu’il devienne juridiquement valable, le document traduit doit être certifié. Pour ce faire, il faut s’adresser à un notaire, à qui l’on présente les documents suivants:

·        le document original;

·        le texte traduit;

·        le document confirmant la qualification du traducteur (diplôme d’enseignement supérieur dans une spécialité linguistique).

Sur chaque feuille de travail effectuée, le traducteur appose sa signature, confirmant ainsi qu’il a bien travaillé avec le document. Le notaire vérifie ensuite l’identité du traducteur et certifie par sa signature que la traduction a été effectuée par un spécialiste ayant la qualification requise. En fait, le notaire confirme que le texte original et sa traduction sont identiques – la signification et la structure du document sont préservées. Toutefois, le notaire ne vérifie pas le texte de la traduction par rapport à l’original, car il peut ne pas avoir de connaissances de la langue étrangère.

Dans le bureau du notaire, le document traduit est cousu avec l’original et le sceau et la signature du notaire sont apposés sur la dernière page. La traduction devient alors juridiquement valable.

Quelle est la différence d’une traduction certifiée conforme

Il n’est pas toujours possible de faire certifier un document par un notaire. Toutefois, une agence de traduction certifiée peut confirmer de manière indépendante la fiabilité du travail effectué. En fait, il s’agit d’une confirmation de confiance à l’employé qui a traduit le document.

Dans de nombreux pays, les traducteurs sont légalement assermentés et reconnus par les autorités comme des traducteurs professionnels. En Russie, il n’existe pas de procédure de ce type, la signature du traducteur doit donc être certifiée. En plus de la signature du traducteur, la traduction certifiée porte le sceau de l’agence. En outre, comme dans le cas d’une traduction notariée, le document original et sa copie traduite de/en une langue étrangère sont cousus, certifiés et enregistrés.

Chaque traduction certifiée est inscrite dans le registre de l’agence de traduction, un numéro individuel lui est attribué. Le document est stocké conformément aux règles établies. En cas de perte, une traduction certifiée peut être restituée. Le client n’a qu’à s’adresser à l’organisme qui a effectué la traduction.

Services de traduction certifiée

Dans la plupart des cas, les citoyens s’adressent à des sociétés de traduction pour commander une traduction certifiée en ligne des documents suivants:

·        les passeports;

·        les actes de naissance;

·        les actes de mariage ou de divorce;

·        d’autres documents délivrés par les Bureaux d’état civil;

·        les diplômes et autres documents délivrés par les établissements d’enseignement;

·        les déclarations et relevés bancaires;

·        les décisions de justice;

·        les documents relatifs aux droits de propriété, etc.

Les organisations exerçant une activité économique internationale commandent une traduction certifiée des actes constitutifs, des décisions de justice, des contrats, etc.  Contrairement à la traduction notariée, lorsque le garant ne compare pas le texte traduit avec le document original, une traduction certifiée est le gage de leur pleine conformité.

Placement de l’apostille

La loi ne précise pas pour quels documents une traduction certifiée conforme est requise. Toutefois, les autorités de l’État en Russie et dans d’autres pays qui acceptent les documents peuvent fixer leurs propres exigences. En particulier, pour certains documents, en plus de la certification notariale de la traduction ou de la certification, une apostille supplémentaire peut être exigée.

Il s’agit d’une confirmation de l’authenticité de l’original. Il ne peut être certifié que par l’autorité qui a délivré le document. En Russie, le ministère des Affaires Étrangères, le ministère de l’Éducation et le ministère de la Justice ont de tels pouvoirs.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top