Close

Syrie : les occidentaux ont tué des civils selon la presse française

Les  forces armées occidentales ont-elles tué des civils en Syrie ? C’est du moins ce qu’affirment plusieurs médias dont un français, qui ont mené des investigations sur la responsabilité de plusieurs Etats occidentaux y compris la France, dans des bombardements ayant tué des civils en Syrie. Selon les informations de l’enquête, l’armée française est à l’origine d’une frappe aérienne, ayant visé un immeuble habité par des éléments du groupe Etat Islamique, à proximité du village d’Al-Bahrah, situé dans la province de Deir el-Zor le 06 février 2018.

23 civils tués

L’attaque a coûté la vie à un civil. Il s’agit d’un homme qui était arrivé sur une mobylette à proximité du bâtiment, lors de l’impact. Par ailleurs, l’Hexagone est probablement impliqué dans une demi-douzaine de frappes qui ont tué 23 civils. Une enquête menée conjointement par l’ONG indépendante et plusieurs médias, a permis de s’assurer que plusieurs Etats y compris la France ont tué des civils, au cours de la campagne aérienne de l’opération Inherent Resolve.

14 frappes suspectes

Interrogé en 2018 sur cette question par un média français, le porte-parole de l’Etat-major des armées avait préféré renvoyer vers la coalition dirigée par les USA. Et en comparant la liste des frappes ayant tué des civils, fournie par cette dernière et un rapport du Pentagone analysé par l’ONG, indiquant 183 civils morts, on relève 14 frappes suspectes. Ces frappes ayant entraîné la mort de 50 civils n’ont pas été menées par les Etats-Unis, comme l’ont confirmé des sources militaires américaines.

Suite à une autre enquête concernant ces attaques, le Royaume-Uni a reconnu trois frappes. Ce même nombre a été reconnu par l’Australie et deux frappes ont été confirmées de manière informelle par un officiel belge. Il reste donc 7 frappes ayant causé la mort de 24 civils, pour lesquelles aucun état ne reconnait sa responsabilité. Cependant, elles pourraient correspondre à des attaques françaises, d’après les informations fournies par l’Etat-major.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top