Close

Tchad : Amine Abba Siddick, le nouveau chef de la diplomatie choisi par Déby

Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Amine Abba Sidick, ici au Palais de l'Elysée en octobre 2017.

Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Amine Abba Sidick, ici au Palais de l’Elysée en octobre 2017. © Photo by LUDOVIC MARIN / AFP

Nommé ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration africaine à la faveur du remaniement du 14 juillet, Amine Abba Siddick était jusque-là ambassadeur du Tchad à Paris. Portrait de ce diplomate discret choisi par Idriss Déby Itno.

C’est l’un des principaux changements au sein de l’exécutif tchadien. Le 14 juillet, Idriss Déby Itno a remanié son gouvernement, qui compte désormais 35 membres. Amine Abba Sidick, qui était jusque-là ambassadeur du Tchad à Paris, a été nommé ministre des Affaires étrangères, où il succède à Mahamat Zene Chérif qui, lui, devient ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

En prenant les rênes de la diplomatie tchadienne, Amine Abba Siddick, sexagénaire plutôt taiseux mais très cultivé, selon ses proches, hérite dans l’immédiat d’un premier dossier important. Le 20 juillet, les pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) vont en effet désigner le vice-président et les commissaires de la Communauté, au cours d’un sommet par vidéoconférence.

Le Tchad, qui brigue la vice-présidence et plusieurs postes de commissaires, aura fort à faire : il ne reste que sept des onze places à prendre. Le nouveau ministre des Affaires étrangères d’Idriss Déby Itno devra démontrer ses talents de diplomate.

G5 Sahel et crise en Libye

J A

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top