Close

Tchad : un ex-ministre du Pétrole placé sous mandat de dépôt

Publié le :

                L’ancien ministre du pétrole, Djerassem Le Bemadjiel, a été placé sous mandat de dépôt par un juge de la Cour suprême après son inculpation pour plusieurs chefs d’accusations dont le détournement de deniers publics, l’enrichissement illicite, l’atteinte à la fortune publique. Les conseils de l’ancien ministre dénoncent une procédure biaisée.
            </p><div readability="54.844699527346">

                                    <p><em>Avec notre correspondant à Ndjamena</em>, <strong>Madjiasra Nako</strong>

C’est seulement après son interpellation que l’ancien ministre du Pétrole a eu accès au rapport qui l’accuse d’avoir porté atteinte à la fortune publique, s’être enrichi de façon illicite en pillant le Trésor public selon son avocat.

Sur les réseaux sociaux, l’Inspection générale d’Etat, à l’origine des poursuites, a été relayé par une partie de l’opinion qui accuse l’ancien ministre d’être à l’origine des difficultés financières que le Tchad a traversé à partir de 2016 parce qu’il a poussé le pays à s’endetter pour plus d’un milliard auprès du trader suisse Glencore.

« Un accord de prêt qui n’a pas été entièrement expliqué à l’opinion », objectent les conseils de l’ancien ministre, qui rappellent que Djerassem Le Bemadjiel a dû répondre à plus de dix missions de contrôle depuis son départ du ministère du Pétrole il y a quatre ans.

« Il a fallu une onzième mission de contrôle et seulement quelques jours après une conférence sur le développement des régions pétrolière au cours de laquelle l’ancien ministre a été très critique pour qu’on trouve moyen de le poursuivre », ajoutent les mêmes sources.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top