Close

Tensions Iran – USA : Trump menace de frapper 52 sites iraniens

Un avertissement délivré en quelques lignes sur Twitter dans un contexte particulièrement instable au Moyen-Orient.

La tension monte. Le président Donald Trump a averti Téhéran que les États-Unis ont identifié 52 sites en Iran et les frapperont « très rapidement et très durement » si la République islamique attaque du personnel ou des objectifs américains. Certains de ces sites iraniens « sont de très haut niveau et très importants pour l’Iran et pour la culture iranienne« , a précisé Donald Trump dans un tweet. « Les États-Unis ne veulent plus de menaces !« , a-t-il prévenu.

Donald Trump a par ailleurs souligné que le chiffre de 52 correspondait au nombre d’Américains qui avaient été retenus en otages pendant plus d’un an à partir de la fin de 1979 à l’ambassade des États-Unis à Téhéran.

Donald J. Trump@realDonaldTrump · 10 hEn réponse à @realDonaldTrump

….hundreds of Iranian protesters. He was already attacking our Embassy, and preparing for additional hits in other locations. Iran has been nothing but problems for many years. Let this serve as a WARNING that if Iran strikes any Americans, or American assets, we have…..

Donald J. Trump@realDonaldTrump

….targeted 52 Iranian sites (representing the 52 American hostages taken by Iran many years ago), some at a very high level & important to Iran & the Iranian culture, and those targets, and Iran itself, WILL BE HIT VERY FAST AND VERY HARD. The USA wants no more threats!186 k22:52 – 4 janv. 2020Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité88,2 k personnes parlent à ce sujet

Les positions américaines attaquées en Irak

En Irak, samedi en soirée a débuté ce qui pourrait être le début de l’escalade tant redoutée depuis le raid qui a pulvérisé vendredi le convoi de Soleimani et d’Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux du Hachd al-Chaabi, coalition de combattants pro-Iran désormais intégrés aux forces de sécurité irakiennes.

Des roquettes et obus de mortier se sont en effet abattus quasi simultanément dans la Zone verte de Bagdad, où se trouve l’ambassade américaine, et sur une base militaire plus au nord, où sont déployés des soldats américains, sans faire de victimes.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top