Close

Yaya Diomandé, premier lauréat du prix «Voix d’Afriques»

Publié le :

                Yaya Diomandé, né en 1990, vit à Abidjan. Après des études supérieures, il a travaillé comme traducteur-interprète avant de créer un journal en ligne Investissements+. Il est le premier lauréat du prix littéraire «Voix d'Afriques», créé par RFI et les éditions JC Lattès avec le soutien de la Cité Internationale des Arts de Paris pour son roman Abobo Marley.
            </p><div readability="42.700400801603">



<div class="m-em-image">
Couverture du premier prix littéraire Voix d'Afriques.
                    <figcaption class="m-figure__caption"><span class="m-figure__caption__legend">Couverture du premier prix littéraire Voix d'Afriques.</span>                <span class="m-figure__caption__credits">© JC Lattès</span>            </figcaption></figure></div><p><em>"Moussa est « balanceur » sur un gbaka à Abidjan, une fourgonnette qui chaque jour fait la liaison entre la commune d’Abobo et le centre commercial d’Adjamé. Accroché à la portière, il sillonne la ville. Mais il ne voit presque rien de ce qui l’entoure. Ses rêves sont ailleurs. Il les porte depuis son enfance dans le quartier de Marley. Moussa veut aller à Bengue, en Europe. Peu importe le prix à payer, il veut partir, et que sa réussite là-bas profite aux siens ici. Il sera cireur de chaussures, apprenti mécanicien, chauffeur de taxi, soldat de la rébellion, chef de bande, avant de réunir assez d’argent et tenter l’aventure. Pour quelle vie ?"</em> (Présentation des éditions JC Lattès)<br> 


            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top